Skip to Content
  1. Accueil
  2. Glossaire des termes

Glossaire des termes

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J |K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | WXYZ |

A

Abrasion, Résistance à l’ (Abrasion resistance)

Capacité du matériau à résister à l’usure lors de son contact avec une autre surface abrasive en mouvement, comme le trafic pédestre, l’équipement mécanique, les particules aéroportées, les branches d’arbres, etc.

Action capillaire (Capillary action)

(1) Surface d’un liquide en contact avec un solide étant élevée ou enfoncée selon l’attraction relative des molécules du liquide les unes vers les autres et vers celles du solide;
(2) le siphonnement du liquide dans un joint ou espace entre deux surfaces adjacentes.

Absorption

Capacité d’un matériau à absorber des quantités de gaz ou de liquide, telle l’humidité.

Adhérence (Adhesion or bond)

(1) Force adhésive ou cohésive retenant deux composants en uncontact positif.
(2) Degré d’accrochage entre deux surfaces liées ensemble par des tensions interfaciales – mécanique ou chimiques, ou les deux;
(3) Degré d’accrochage ou de liaison entre l’application d’une même substance;
(4) résistance ultime combinée des forces moléculaires et du couplage mécanique obtenue entre l’adhésif et la surface collée. L’adhérence se mesure en modes de cisaillement et de pelage.

Adhésif (Adhesive)

Matériau cimentier produisant un accrochage stable et ferme ou une adhérence entre deux surfaces.

Agent de gonflement (Blowing agent) )

Substance utilisée pour provoquer l’expansion de matériaux creux ou cellulaires lors de leur fabrication en produisant un gaz par action chimique ou thermique ou les deux.

AIA

American Institute of Architects.

Allongement (Elongation)

Rapport de l’extension du matériau à sa longueur avant de l’étirer. Généralement, l’allongement est exprimé en pourcentage de la longueur originale.

Analyse du cycle de vie (ACV) (Life-cycle assessment (LCA))

Méthode d’évaluation consistant à examiner les impacts sur l’environnement associés au cycle de vie complet d’un produit ou d’un système. Les étapes du cycle de vie d’un produit ou d’un système comprennent l’extraction des matières premières, la mise en œuvre du procédé et la fabrication, le transport, l’installation, l’utilisation et l’entretien, et enfin, le recyclage et l’élimination appropriée de tous les déchets. À chaque étape, le produit ou le système et ses composants sont évalués selon l’utilisation des matériaux, la consommation d’énergie, l’émission de polluants et la production de déchets. L’ACV est une méthode d’analyse environnementale.

Analyse du coût du cycle de vie (Life-cycle cost analysis)

Technique d’évaluation économique consistant à additionner les coûts d’un produit ou système au cours de son cycle de vie complet, y compris l’extraction des matières premières, la mise en œuvre du procédé et la fabrication, le transport, l’installation, l’utilisation et l’entretien, et enfin, le recyclage et l’élimination appropriée de tous les déchets. À chaque étape, le produit ou le système et ses composants sont évalués selon les coûts des matériaux et la consommation d’énergie, l’émission de polluants et la production de déchets.

ANSI

American National Standards Institute.

Application à froid (Cold-applied)

Matériau conçu pour ou pouvant être appliqué sans chaleur, contrairement à une application à chaud. Les matériaux s’appliquant à froid sont fournis à l’état liquide, alors que les matériaux s’appliquant à chaud sont solides et doivent être chauffés pour les liquéfier avant l’application.

Application liquide (Liquid-applied)

Application de ciments, adhésifs ou enduits bitumineux à température ambiante ou légèrement élevée.

Architecte (Architect)

Personne techniquement habilitée et possédant un permis d’exercice pour pratiquer l’architecture, à savoir la conception et l’administration de la construction de bâtiments.

Arrachement sous l’action du vent (Wind uplift)

Force exercée par la déflexion par le vent aux bordures et au faîte du toit, ou obstructions causant une baisse de la pression d’air immédiatement au-dessus de la surface du toit.

Assemblage d’imperméabilisation (Waterproofing assembly)

Assemblage de composants imperméabilisants en interaction, comprenant le platelage, la membrane et la couche de protection/de drainage/d’isolation.

Asphalte (Asphalt)

Matériau cimentier brun foncé à noir constitué en majeure partie de bitumes que l’on trouve à l’état naturel ou, plus communément, de résidus après l’évaporation ou le traitement d’huile brute ou de pétrole. Voir « bitume ». L’asphalte peut être raffiné davantage afin de satisfaire aux diverses spécifications de catégories de toiture, à savoir:
· asphalte, à franc niveau : asphalte pour toiture, conforme aux exigences de la norme ASTM D312, Type I.
· asphalte, surface plate : asphalte pour toiture, conforme aux exigences de la norme ASTM D312, Type II.
· asphalte, forte pente : asphalte pour toiture, conforme aux exigences de la norme ASTM D312, Type III.
· asphalte, forte pente spéciale : asphalte pour toiture, conforme aux exigences de la norme ASTM D312, Type IV.
· asphalte, imperméabilisation : asphalte imperméabilisant, conforme aux exigences de la norme ASTM D449, Types I, II et III.

Asphalte soufflé à l’air (Asphalt, air-blown)

Asphalte produit en soufflant de l’air à travers de l’asphalte fondu à une température élevée afin de hausser son point de ramollissement et de modifier d’autres propriétés.

ASHRAE

American Society of Heating, Refrigerating and Air-Conditioning Engineers.

ASTM International

Désignation complète couramment utilisée des plus grandes organisations volontaires de développement de normes dans le monde, anciennement connue sous le nom de American Society for Testing and Materials.

Auge pour film humide (Wet film gauge)

Jauge servant à mesurer l’épaisseur de l’enduit humide appliqué sur une surface plate et lisse. .

Retourner au haut de la page

B

Bâillement (Fishmouth)

(1) Ouverture ou poche de forme semi-cylindrique ou semi-conique se produisant aux chevauchements ou joints latéraux, causée généralement par le plissement ou le déplacement de membranes pendant la pose;
(2) pour les bardeaux, ouverture semi-conique se produisant au bord coupé.

Bande de solin (Strip flashing)

Bande de solin de membrane utilisée pour sceller ou recouvrir de solin des brides métalliques dans la membrane de toiture.

Bardage (Cladding)

Matériau utilisé comme revêtement extérieur d’un bâtiment.

Barrage de glace (Ice dam)

Accumulation de glace qui se forme à cause de la transition du chaud au froid sur une surface de la toiture, souvent à cause de l’eau de fonte qui regèle au débord d’un toit à forte pente et qui entraîne une remontée de la glace et de l’eau sous les matériaux de toiture.

Barrière thermique (Thermal barrier)

Dans le cas des membranes posées au chalumeau sur des substrats combustibles, barrière au-dessus du platelage incorporée dans un système de toiture avant d’utiliser le chalumeau, aux fins de sécurité incendie. Les barrières thermiques acceptables sont comme suit : panneau isolant de perlite de ¾ po d’épaisseur, panneau isolant de laine minérale ou de fibre de verre de ¾ po d’épaisseur, ou panneau de gypse revêtu de fibre de verre de ¼ po d’épaisseur.

Béton léger (Lightweight concrete)

(1) Béton d’une densité de moins de 115 pi/pi³;
(2) tablier de béton coulé composé d’au moins deux des matières suivantes : gypse, vermiculite, perlite, fibres de bois et béton à air occlus.

Béton cellulaire (Cellular concrete)

Matériau de platelage de toiture coulé en place, constitué de ciment Portland, d’eau, d’un agent moussant ou de mousse prégénérée et d’air. Sa densité séchée à l’étuve est d’environ 24 à 32 livres par pied cube.

Béton léger ou Remplissage en béton isolant (Lightweight or insulating concrete fill (LWIC))

Béton avec ou sans ajout d’agrégats fabriqué à partir de ciment Portland, d’eau et d’air afin de former un matériau durci qui, une fois séché au four, affiche un poids unitaire de 50 lb/pi³ ou moins.

Béton précontraint (Prestressed concrete)

Béton dont l’armature (câbles, fils d’acier ou tiges de renfort) a été tendue avant la mise en charge de l’élément de structure, retenant le béton en compression afin d’offrir une meilleure résistance.

Biologique (Organic)

Substance d’origine végétale ou animale, composée d’hydrocarbures ou de leurs dérivatifs.

Bitume (Bitumen)

(1) Classe de substances cimentaires, amorphes, noires ou de couleurs foncées (solides, semi-solides ou visqueuses), de source naturelle ou manufacturées, constituées principalement d’hydrocarbures à poids moléculaire élevé, solubles dans du disulfure de carbone, et que l’on trouve dans les asphaltes, les goudrons, les brais et les asphaltites;
(2) terme générique utilisé pour désigner tout matériau composé principalement de bitume (généralement l’asphalte et le goudron de houille).

Bitume modifié par des polymères (Polymer-modified bitumen)

(1) Bitume modifié en incluant un ou plusieurs polymères (p. ex., du polypropylène atactique ou du styrène-butadiène-styrène);
(2) feuilles composites constituées de bitume modifié par polymères, souvent renforcées avec différents types d’armature ou de film, et parfois surfacées d’un film, d’une feuille métallique ou de granules minérales.

Bitume fluidifié (Cutback)

Bitume avec ajout de solvant, utilisé dans les adhésifs de toiture à froid, les colles pour toiture et les enduits à toiture.

Bitumineux (Bituminous)

Contenant ou traité avec du bitume, par exemple, du béton bitumineux, des feutres et textiles bitumineux, des chaussées bitumineuses.

Bombement (Buckle)

Déplacement allongé vers le haut d’une membrane de toiture se produisant le plus souvent sur l’isolant ou sur les joints du platelage. Un bombement peut indiquer un mouvement à l’intérieur de l’assemblage de toiture.

Bord inférieur (Butt edge)

Bord inférieur et exposé d’un bardeau, d’une tuile ou d’un bardeau de fente.

Bordure (Selvage)

(1) Bord ou bordure qui diffère de la partie principale d’une toile, d’une toiture en rouleau à surface granulée ou d’une membrane de finition, ou un autre matériau;
(2) bordure d’un matériau expressément définie (avec une ligne de démarcation), conçue pour un usage spécial, comme le chevauchement ou le raccord.

Retourner au haut de la page

C

Canevas (Scrim)

Textile tissé, non tissé ou tricoté, constitué de brins continus de matériau et utilisé pour renforcer les membranes.

Cautionnement (Bond)

(1) sûreté, généralement une garantie de soumission, de bonne exécution et de paiement;
(2) garantie concernant la performance d’un système de toiture.

Centimère (cm) (Centimeter (cm))

Unité métrique de mesure égale à une centième partie du mètre (0,01) ou à 0,393 pouce.

Centipoise (cP ou CPo) (Centipoise (cP or cPs))

Unité de mesure de viscosité dynamique dans le système centimètre-gramme-seconde d’unités, égale à la centième partie d’un poise (1 P = 100 cP = 1 g•cm-1•s-1). (La viscosité de l’eau à 70°F représente un centipoise. Plus le chiffre est bas, moins le matériau est visqueux.)

Centistokes (cST) (Centistokes (cSt))

Unité de viscosité cinématique dans le système centimètre-gramme-seconde d’unités, égale à la centième partie d’un stokes (1 St = 100 cSt = 1 cm2•s-1); rapport entre la viscosité dynamique d’un liquide et sa densité.

Charge dynamique (Dynamic load)

Toute charge non statique, comme une charge éolienne ou une charge mobile.

Charges mobiles (Live loads)

Charges temporaires que la structure du toit doit pouvoir supporter conformément aux codes de bâtiment en vigueur. En général, les charges mobiles sont en mouvement, dynamiques ou environnementales (p. ex., trafic piétonnier, équipement servant à l’installation, neige, glace, pluie).

Charge permanente (Dead load)

Poids de la structure, y compris le poids de tous les éléments ou équipements qui y sont fixés de façon permanente.

Chevauchement (Lap)

Partie d’un composant de toiture, d’imperméabilisation ou de solin qui chevauche ou recouvre toute portion du même type ou d’un autre type de composant adjacent.

Chevauchement latéral (Side lap)

Chevauchement longitudinal continu de matériaux semblables contigus.

Conditions imprévues (Unforeseen conditions)

(1)Situation inhabituelle n’ayant pas été raisonnablement prévue selon les documents contractuels;
(2) condition physique inconnue de nature inhabituelle qui diffère substantiellement des conditions physiques auxquelles on peut s’attendre normalement.

Classement de résistance au feu (Fire rating)

Catégorie définie selon des procédures d’essais d’une norme pour divers matériaux.

Code (Code)

Recueil de lois (règlements, ordonnances ou exigences réglementaires) adoptées par une autorité compétente.

Code du bâtiment (Building code)

Exigences de construction minimales généralement établies par des organisations nationales et adoptées dans leur totalité ou sous une forme modifiée par les autorités locales. Le code du bâtiment régit la conception, la construction, la qualité des matériaux, l’utilisation et l’occupation, ainsi que l’entretien des bâtiments et des structures à l’intérieur de la zone pour laquelle le code a été adopté.

Combustible (Combustible)

Capable de brûler.

Compression, résistance à la (Compressive strength)

Propriété d’un matériau relative à sa capacité de résister aux charges de compression.

Conductance thermique (C) (Thermal conductance (C))

Temps que prend le flux thermique en état stable à passer à travers une unité de surface d’un matériau induit par un écart de température unitaire entre les surfaces du matériau. Selon les unités de mesure anglaises (pouce•livre), c’est le nombre de Btu passant à travers une épaisseur donnée d’un échantillon de matériau de un pied carré en une heure avec une différence de température entre les deux surfaces de 1 degré Fahrenheit et est exprimé en mesures anglaises (pouce•livre) comme Btu/h•pi²•F.

– Note 1 : une valeur de conductance thermique (C) s’applique à une épaisseur spécifique d’un matériau spécifique.

– Note 2 : il est mathématiquement incorrect de multiplier ou de diviser la valeur de conductance thermique (C) pour une épaisseur spécifique d’un matériau dans le but de déterminer la valeur de conductance thermique d’une épaisseur différente d’un même matériau.

– Note 3 : il est mathématiquement incorrect d’additionner des valeurs de conductance thermique (C) dans le but de déterminer l’ensemble de la performance thermique. S’il est nécessaire de déterminer l’ensemble de la performance thermique d’une construction, il faut convertir les valeurs de conductance thermique individuelles (C) en valeurs de résistance thermique (R) (c’est-à-dire, R = 1/C) puis d’ajouter les valeurs de résistance thermique (c’est-à-dire, Rt = R1 + R2 + …).

Conductivité thermique (k) (Thermal conductivity (k))

Temps que prend le flux thermique en état stable à passer à travers une unité de surface d’un matériau homogène induit par un gradient de température unitaire dans une direction perpendiculaire à cette unité de surface. Selon les unités de mesure anglaises (pouce•livre), c’est le nombre de Btu passant à travers une épaisseur donnée d’un échantillon de matériau de un pied carré en une heure avec une différence de température entre les deux surfaces de 1 degré Fahrenheit et est exprimé en mesures anglaises (pouce•livre) comme Btu/po/h•pi²•F.

– Note 1 : une valeur de conductivité thermique (k) s’applique à une épaisseur de 1 pouce d’un matériau spécifique.

– Note 2 : il est mathématiquement incorrect d’additionner, de multiplier ou de diviser la valeur de conductivité thermique (k) d’un matériau dans le but de déterminer la valeur de performance thermique d’une épaisseur différente d’un même matériau.

S’il est nécessaire de déterminer la performance thermique d’une épaisseur spécifique d’un matériau, il faut convertir les valeurs de conductivité thermique (k) en valeurs de résistance thermique (R) (c’est-à-dire, R = 1/C) puis d’effectuer le calcul mathématique.

Contreventement (Bracing)

Éléments structuraux ayant pour objet de retenir ou de supporter (ou les deux) les autres membres afin d’assurer la stabilité de la structure, par exemple des jambes de force, des câbles, des tiges, des entretoises, des tirants, des étais, des goussets-chaises, des poutres à béquilles, etc.

Contre-solin (Cap flashing)

(1) Généralement constitué de métal et utilisé pour recouvrir ou protéger les bords supérieurs de la membrane solin de sous-couche ou du solin mural;
(2) solin utilisé pour recouvrir la surface de différents composants de bâtiment, comme les parapets et les colonnes.

Condensation (Condensation)

Conversion de la vapeur d’eau ou d’un autre gaz à une phase liquide au fur et à mesure d’une baisse de température ou d’une hausse de la pression atmosphérique; action ou processus de condenser. Voir « Point de rosée ».

Copolymère styrène butadiène styrène (Styrene butadiene styrene copolymer (SBS))

Copolymère à poids moléculaire élevé doté de propriétés thermodurcissables et thermoplastiques (élastomère thermoplastique), formé par la copolymérisation séquencée de monomères de styrène et de butadiène; sert de composé modificateur pour les membranes de toiture à base d’asphalte modifié par polymères SBS afin de doter l’asphalte d’une texture caoutchouteuse.

Costière (Curb)

(1) Élément en saillie construit pour supporter les pénétrations du toit, comme les puits de lumière, les équipements mécaniques, les ouvertures, etc. au-dessus du niveau de la surface du toit;
(2) périmètre surélevé du toit d’une hauteur relativement faible.

Couche (Ply)

Couche de feutre ou feuille d’une membrane multicouche ou d’un système de toiture multicouche.

Couche de drainage (Drainage course)

Couche séparée d’un matériau servant à faire bouger latéralement l’humidité à travers un système de membrane protégée pour toiture. La couche de drainage diminue la pression hydrostatique – et le poids de l’eau qui y est associé – sur la surface d’un matériau.

Couche d’étanchéité (Flood (pour) coat)

Couche supérieure de bitume sur laquelle des agrégats de surface sont encastrés sur une toiture multicouche à surface d’agrégats.

Couche de protection (Protection course)

(1) Matériau sacrificiel utilisé pour protéger un matériau imperméabilisant de forces externes dommageables;
(2) couche séparée de matériau posée sur une membrane imperméabilisante pour toiture végétale afin de la protéger contre les dommages.

Couture (Seam)

Joint formé par l’assemblage de deux sections séparées de matériau.

Le joint peut être scellé de plusieurs façons, y compris par collage, par soudage à air chaud, par collage au solvant, à l’aide d’un ruban adhésif ou d’un scellant.

Craquelure (Cracking)

En ce qui concerne les enduits, fissures visibles dans l’épaisseur de la pellicule apparaissant à la surface et dans le revêtement ou le substrat préalablement appliqué.

CVCA (HVAC)

Système de chauffage, de ventilation et de climatisation.

Cyclage thermique (Thermal cycling)

Fluctuation du mode de contrainte d’un matériau, d’un composant de système ou d’un système, comme la tension et la compression successives, et tout déplacement qui y est associé, causé par des variations de température récurrentes.

Retourner au haut de la page

D

Dalle (Slab)

Couche de béton armé, habituellement plate et horizontale (ou en pente légère), d’épaisseur uniforme, posée sur un sol préparé ou supportée par des poutres, des colonnes ou des murs.

Dalle au-dessous du sol (Slab below grade)

Dalle sur le sol au-dessous de l’élévation du sol extérieur.

Voir « Dalle sur le sol ».

Dalle sur le sol (Slab on grade)

Pose horizontale du béton directement sur un substrat de terre préparé.

Déformation (Deformation)

Toute altération de forme ou de dimension d’une structure sous l’action d’une contrainte ou d’une force, sans en affecter la continuité.

Dégradation causée par les rayons UV (UV degradation)

Dommage causé par les rayons ultraviolets du soleil.

Délamination (Delamination)

Séparation de deux couches laminées d’une composante ou d’un système.

Descente pluviale (Downspout)

Tuyau ou conduit vertical utilisé pour évacuer les eaux de pluie d’un dalot, d’une cuvette réceptrice ou d’une gouttière d’un bâtiment vers un niveau plus bas du toit ou vers le sol ou un système d’écoulement des eaux pluviales; synonymes : conduite pluviale ou tuyau de chute.

Diffusion (Diffusion)

(1) Mouvement de la vapeur d’eau de régions à haute concentration (pression de vapeur élevée) vers des régions à plus faible concentration;
(2) propagation d’un constituant dans un gaz, un liquide ou un solide tendant à uniformiser la composition de toutes les parties;
(3) mouvement spontané d’atomes ou de molécules vers de nouveaux sites à l’intérieur d’un matériau.

Dilatation thermique (Thermal expansion)

Augmentation du volume ou des dimensions d’un corps sous l’effet de variations de température.

Drainage dirigé (Positive drainage)

Conception de drainage qui favorise la déviation contrôlée de toutes les charges du platelage et une pente de toit plus prononcée afin d’assurer que le toit est drainé dans les 48 heures suivant une précipitation.

Dommages dus aux actions mécaniques (Mechanical damage)

Dommages physiques à un système de toiture non attribuables à l’usure normale.

Dos d’âne (Cricket)

Zone d’une toiture relativement petite ayant été construite pour détourner l’eau d’une intersection horizontale de la toiture avec une cheminée, un mur, un joint de dilatation ou une autre projection.

Durabilité (Durability)

Capacité de résister à des abus d’ordre physique, chimique ou environnemental.

Durcissement (Cure)

Processus au moyen duquel un matériau forme des liaisons moléculaires permanentes par exposition à des substances chimiques, à la chaleur, à la pression et/ou aux intempéries.

Durcissement, Temps de (Cure time)

Temps nécessaire pour qu’un matériau atteigne ses caractéristiques physiques souhaitées à long terme.

Durée de stockage (Shelf life)

Durée maximale de temps au cours duquel un matériau peut être entreposé et demeurer en bonne condition d’usage selon les recommandations du fabricant; habituellement liée aux conditions d’entreposage.

Durée de vie utile (Service life)

(1) Période de temps durant laquelle un composant ou système de bâtiment fonctionne tel que prévu sans devoir être remplacé ou nécessiter des réparations excessives, pourvu qu’un entretien raisonnable et périodique est fourni;
(2) nombre d’années de service prévu d’un matériau, système ou structure avant d’être réparé ou remplacé.

Retourner au haut de la page

E

Efflorescence (Efflorescence)

Dépôt de sels solubles, la plupart du temps blancs, sur la surface des pierres, des briques, du plâtre ou du mortier; causé généralement par des alcalis libres lessivés du mortier ou du béton adjacent et entraînés par l’humidité vers la surface.

Effritement (Spalling)

Rupture sous forme de morceaux plats se produisant à la surface du béton, de la pierre ou de la maçonnerie.

EIFS, Système d’isolation par l’extérieur avec enduit mince (Exterior insulation and finish system (EIFS))

Système de revêtement mural extérieur non porteur constitué d’un panneau isolant thermique, d’un système de fixations, d’un système d’armature et d’un fini compatible.

Émissivité (Emissivity)

(1) L’émissivité infrarouge est une mesure de la capacité d’une surface de diffuser de sa chaleur absorbée (sous forme de rayons infrarouges); l’émissivité est exprimée en pourcentage ou en décimales;
(2) rapport de l’énergie radiante émise par une surface en cours de mesure à celle émise par un corps noir (le parfait émetteur et absorbeur) à la même température.

Enduit (Coating)

Matériau fluide appliqué sur le chantier et formant une pellicule à la surface de la toiture afin d’offrir au substrat original une protection contre les intempéries.

Enrobage (Embedment)

(1) Processus au moyen duquel on presse/positionne un feutre, des granulats, une toile, un mat ou un panneau dans du bitume ou de l’adhésif chaud afin d’obtenir un contact total;
(2) processus consistant à presser/positionner les granules dans l’enduit lors de la fabrication de toitures fabriquées en usine, comme les bardeaux.

Enveloppe du bâtiment (Building envelope)

L’extérieur d’un bâtiment.

Épaisseur (Gauge)

Mesure d’épaisseur du métal; plus le chiffre désignant l’épaisseur est bas, plus le métal est épais.

Épaisseur du film humide (Wet film thickness)

Épaisseur d’un enduit ou d’un mastic, fraîchement appliqué, mais pas encore durci, exprimée en mils.

Épandage (Mopping)

Application de bitume chaud au guipon ou à l’applicateur mécanique sur le substrat ou sur des couches de membrane bitumineuse. Deux types d’épandage :
· épandage, solide : revêtement continu;
· épandage par points : le bitume est appliqué par endroits en taches circulaires en laissant une grille de zones perpendiculaires non recouvertes.

EPDM

Terpolymère d’éthylène-propylène-diène contenant une portion résiduelle non saturée de diène sur une chaîne latérale permettant la vulcanisation. Élastomère synthétique thermodurcissable. La norme ASTM D1418 a attribué le nom de « ethylene propylene diene M-class rubber, ou EPDM » à ce matériau.

Retourner au haut de la page

F

Feuille de départ (Starter sheet)

(1) Bande de feutre ou de membrane découpée à une largeur plus étroite que la largeur standard d’un matériau en rouleau et utilisée pour démarrer la pose de bardeaux sur le bord d’un toit;
(2) feuille d’une largeur précise que l’on pose aux périmètres et que l’on utilise pour certains systèmes de membrane monocouche fixée mécaniquement ou par autoadhésion.

Feutre (Felt)

Feuille flexible fabriquée en agglomérant des fibres à l’aide d’un liant ou en combinant des fibres mécaniquement avec un apport d’humidité et de chaleur. Les feutres sont principalement fabriqués à partir de pâte de bois et de fibres végétales (feutres organiques), de fibres d’amiante (feutres d’amiante), de fibres de verre (feutres de verre) ou de fibres de polyester.

Feutre asphalté (Asphalt felt)

Feutre imprégné et/ou surfacé d’asphalte.

Feutre enduit (Coated felt (sheet)) )

(1) Feutre saturé d’asphalte enduit sur ses deux faces d’asphalte plus dur et plus visqueux;
(2) feutre en fibre de verre ayant été simultanément imprégné et enduit d’asphalte sur ses deux faces.

Feutre imprégné (Saturated felt)

Feutre qui a été noyé dans du bitume chaud; le feutre absorbe autant de bitume qu’il peut retenir dans des conditions de traitement tout en demeurant poreux et contenant des vides.

Feutre organique (Organic felt)

Matériau asphaltique de base pour toiture fabriqué à partie de fibres de cellulose.

Fibre minérale (Mineral fiber)

Isolant constitué principalement de fibres fabriquées à partir de roche, de scorie ou de verre, avec ou sans liants.

Feutre perforé (Perforated felt)

Feutre perforé saturé de bitume avec de petits trous très rapprochés afin de permettre à l’air et à l’humidité de s’échapper pendant la pose d’une toiture multicouche; selon le type de matériau ou d’une utilisation spécifique, peut être classifié conforme aux exigences de la norme ASTM D226, D2626 ou D4897.

Fiche signalétique (Material safety data sheet (MSDS))

Description écrite des produits chimiques utilisés dans la fabrication d’un matériau ou d’un produit, ainsi que d’autres données pertinentes, y compris les procédures de manutention sécuritaire et les procédures d’urgence. Conformément aux règlements de l’Occupational Safety and Health Administration (OSHA), il incombe au fabricant de produire les fiches signalétiques et à l’employeur d’en communiquer le contenu à ses employés.

Fissure (Crack)

Séparation ou fracture non linéaire se produisant dans un matériau.

Fixation (Fastener)

Désigne une grande variété de dispositifs mécaniques et d’assemblages de fixation, y compris clous, agrafes, vis, crampons et boulons, pouvant être utilisés pour fixer divers éléments d’une toiture.

Flexibilité à basse température (Low-temperature flexibility)

Capacité d’une membrane (ou d’un autre matériau) à résister à la fissuration lorsque soumise à des flexions après avoir été refroidie à basse température.

Flexion (cambrure, fléchissement) (Deflection (bowing, sagging))

(1) Déformation d’un élément structural sous l’action de charges;
(2) tout déplacement d’un élément de sa position statique ou d’une direction ou plan déterminé par suite de forces exercées sur l’élément.

FM Approvals

Communément appelée FM, unité de recherche et d’essais de FM Global (compagnie d’assurances de propriétés commerciales et industrielles) qui catégorise les composants et assemblages de toiture selon leur résistance au feu, au trafic, à l’impact (grêle), aux intempéries et à l’arrachement sous l’action du vent.

Formation de flaques (Ponding)

Accumulation excessive d’eau dans des zones de dépression sur un toit, qui perdure plus de 48 heures après une précipitation alors que les conditions sont propices au séchage.

Fuite d’air (Air leakage)

Mouvement non intentionnel d’air à partir d’un endroit où il est censé être contenu vers un autre endroit.

Fusionné à la chaleur (Heat-fused)

Installation effectuée en chauffant la sous-face de la membrane au moyen d’un chalumeau ou d’un autre dispositif chauffant, en faisant fondre le bitume modifié par polymères sur la face inférieure et en faisant adhérer la membrane à la masse fondue.

Retourner au haut de la page

G

Galon sur joint (Taping)

(1) Technique consistant à poser un ruban sur un joint entre des panneaux isolants ou des panneaux de platelage;
(2) technique utilisant des matériaux autoadhésifs comme du ruban à joint pour joindre ou coller des membranes monocouches.

Granules

Agrégat opaque, naturel ou coloré synthétiquement, généralement utilisé pour recouvrir les membranes de finition, les bardeaux ou autres revêtements de toiture à surface de granules; également appelé granules de céramique ou granules minérales.

Retourner au haut de la page

H

Humidité relative (HR) (Relative humidity (RH)

Pression de vapeur d’eau présente dans un volume d’air donné par rapport à la pression de vapeur d’eau totalement saturée à la même température, exprimée en pourcentage.

Hydrofugation (Damp-proofing)

Traitement d’une surface ou d’une structure pour qu’elle résiste au passage de l’eau en l’absence de pression hydrostatique.

Retourner au haut de la page

I

Ignifugation (Fireproofing)

Matériaux utilisés pour limiter la propagation du feu.

Imperméabilisant bitumineux (Bituminous waterproofing)

Méthode d’étanchéité pour l’imperméabilisation en positif seulement; application bitumineuse à froid ou à chaud avec armature.

Imperméable (Waterproof)

Qualité d’une membrane, d’un matériau de membrane ou d’un autre composant d’empêcher la pénétration de l’eau.

Imperméabilisation (Waterproofing)

Traitement d’une surface ou d’une structure afin d’empêcher le passage de l’eau sous pression hydrostatique.

Imprégner (Impregnate)

Lors de la fabrication des matériaux de toiture, on imprègne complètement les fibres d’un feutre ou d’un matelas de bitume; les espaces entre les fibres sont partiellement ou totalement remplis sans que la surface soit enduite de façon continue.

Infiltration d’air (Air infiltration)

Fuites d’air dans le bâtiment.

Inorganique (Inorganic)

Matériau ou composé de matériaux autres que des hydrocarbures et leurs dérivés, ou matière qui n’est ni d’origine végétale ni d’origine animale.

Isolant (Insulation)

Toute variété de matériaux conçus pour réduire le flux de chaleur provenant d’un bâtiment ou y pénétrant.

Isolant à pente intégrée (Tapered insulation)

Système de panneaux isolants prédécoupés ou prémoulés ou isolant en vrac conçus pour fournir une pente au platelage de toit avant la pose de la membrane de toiture.

Isolant en matelas (Blanket insulation)

Isolant en fibres de verre ou autres fibres compressibles, généralement offert en rouleaux.

Isolation thermique (Thermal insulation)

Matériau que l’on pose pour réduire le flux de chaleur.

Retourner au haut de la page

J

Jauge pour film humide (Wet film gauge)

Jauge servant à mesurer l’épaisseur de l’enduit humide appliqué sur une surface plate et lisse.

Joint d’about (Butt joint)

Joint formé par des sections adjacentes et séparées d’un matériau, par exemple, l’endroit où deux sections voisines d’isolant s’aboutent.

Joint de dilatation (Expansion joint)

Séparation structurale entre deux éléments de construction qui permet un libre mouvement entre ces éléments sans endommager le système de toiture ou d’imperméabilisation.

Joint de dilatation (Control joint)

Rainure formée, sciée ou découpée dans une structure de béton ou de maçonnerie afin de contrôler les zones et la quantité de fissurations et de séparations résultant de la variation dimensionnelle de différentes parties de la structure et permettant, par le fait même, d’éviter le développement de fortes contraintes.

Joint par chevauchement (Lap seam)

Lorsque des matériaux qui se chevauchent sont joints, scellés ou collés.

Retourner au haut de la page

K

K ou valeur K (K or k-value)

Conductivité thermique; temps que prend le flux de chaleur à passer à travers une unité de matière homogène dans une direction perpendiculaire à des plans isothermiques induits par une unité de gradient de température. Selon les unités de mesure anglaises (pouce•livre), il s’agit du nombre de Btu qui passent à travers une épaisseur d’un pouce d’un échantillon de matériau d’un pied carré en une heure, avec une différence de température entre les deux surfaces de 1 degré Fahrenheit. Cela s’exprime comme suit : Btu•po/h•pi²•F.

Retourner au haut de la page

L

Label UL (UL label)

Étiquette d’identification ou sceau apposé à un produit de toiture ou à un emballage avec l’autorisation de Underwriters Laboratories Inc. La présence de cette étiquette indique que le produit satisfait à certains critères de performance.

Larmier (Drip edge)

Solin de métal, ou autre élément dont le bord inférieur est en saillie vers l’extérieur, ayant pour objet de contrôler la direction de l’eau de ruissellement et de protéger les éléments sous-jacents du bâtiment.

Laminer (Laminate)

Opération consistant à joindre des couches de matériaux en les fusionnant; processus consistant à joindre des couches de matériaux en les faisant adhérer les unes aux autres.

Lest (Ballast)

Matériau de dimension nominale minimale de #1½ pouce ou de #4 pouces, ou en alternative, de #3, #24, #2 ou #1 – comme spécifié par la norme ASTM D448 – cailloux de rivière lisse, pierres concassées, pavés de béton manufacturé standard ou pavés de béton autobloquants, en biseau, goujonnés ou profilés, utilisant leur masse et leur force de gravité pour retenir un système de membrane de toiture en place.

Linteau (Header)

Élément structural horizontal que l’on pose dans l’ouverture d’une porte, d’une fenêtre ou d’une autre ouverture de charpente.

Lot

Toiture : (1) lot de fabrication – tout matériau de même type (et de couleur le cas échéant) produit lors d’un quart de travail de huit heures;
(2) lot de livraison – tout matériau de même type livré en une seule fois par un camion ou wagon.

Retourner au haut de la page

M

Maçonnerie (Masonry)

Construction, habituellement sur un lit de mortier, de pierre de construction naturelle ou d’unités de production, comme des briques, des blocs de maçonnerie, de l’adobe, briques de verre, pavés, pierres manufacturées ou carreaux de plâtre.

Maculage (Staining)

Décoloration temporaire ou permanente de la surface d’une membrane de toiture, d’un revêtement ou autre recouvrement, causée par une matière étrangère sur la surface.

Mastic

Matériau épais et adhésif servant d’agent de cimentation afin de tenir la membrane d’imperméabilisation en place.

Mat

Couche mince de fibres tissées, non tissées ou tricotées servant d’armature à un matériau ou à une membrane.

Matériau en rouleau (Roll materials)

Terme général s’appliquant aux rouleaux de feutre de toiture, de membrane, etc., généralement offerts en rouleaux.

Membrane

Revêtement ou imperméabilisant de toiture flexible ou semi-flexible dont la fonction première est de repousser l’eau.

Membrane autoadhésive (Self-adhering membrane)

Membrane qui adhère à un substrat et à elle-même par des chevauchements sans avoir besoin d’adhésif additionnel. La sous-face d’une membrane autoadhésive est protégée par une feuille ou une pellicule détachable qui empêche la membrane d’adhérer à elle-même lors de l’expédition et de la manutention.

Membrane d’imperméabilisation (Waterproofing membrane)

Partie du système d’imperméabilisation ayant la fonction primaire de repousser l’eau; ne comprend par les accessoires comme les matériaux de drainage ou les panneaux de protection.

Membrane de finition (Cap sheet)

Feuille, souvent à surface granulée, utilisée comme couche de finition pour certaines toitures multicouches ou membranes de toiture et/ou solins à bitume modifié par polymères.

Membrane d’oléfine thermoplastique (TPO) (Thermoplastic olefin membrane (TPO))

Mélange de polypropylène et de polymères d’éthylène-propylène, de colorant, d’ignifugeant, d’absorbeurs de rayonnement ultraviolet et d’autres substances exclusives donnant à la membrane ses propriétés physiques appropriées. La membrane peut être ou non renforcée.

Membrane de sous-couche en fibre de verre (Fiberglass base sheet)

Membrane de sous-couche renforcée de fibres de verre, destinée à la construction d’un système de toiture multicouche, saturée et enduite d’asphalte et surfacée de matières minérales.

Membrane de toiture protégée (Protected membrane roof (PMR))

Système de toiture où l’isolant et le lest sont posés sur la membrane d’étanchéité (appelé aussi « système de toiture inversée »)

Membrane fixée mécaniquement (Mechanically fastened membrane)

En général, membrane fixée au substrat à intervalles définis.

Membrane renforcée (Reinforced membrane)

Membrane de toiture ou d’imperméabilisation renforcée par l’ajout ou l’incorporation d’un ou de plusieurs matériaux de renfort, y compris des fibres de verre tissées ou non tissées, des mats ou canevas de polyester, des feuilles de nylon ou de polyéthylène.

Méthode d’essai (Test method)

Processus définitif pour l’identification, la mesure et l’évaluation d’une ou de plusieurs qualités, caractéristiques ou propriétés d’un matériau, d’un produit, d’un système ou d’un service qui fournit un résultat d’essai.

Migration de la vapeur (Vapor migration)

Mouvement de la vapeur d’eau d’un endroit à pression de vapeur élevée à un autre endroit à pression de vapeur faible.

Mil

Unité de mesure; un mil équivaut à 0,001 pouce. Sert souvent à indiquer l’épaisseur d’une membrane de toiture.

Mouvement thermique (Thermal movement)

Modifications des dimensions d’un matériau causées par des variations de température.

Retourner au haut de la page

N

Nappe phréatique (Water table)

Niveau dans le sol au-dessous duquel le sol est saturé d’eau.

Newton (N)

Unité SI de mesure de force.

NFPA

National Fire Protection Association; la mission de cette association internationale à but non lucratif est de réduire le fardeau mondial des incendies et d’autres risques sur la qualité de vie en fournissant et en prônant la recherche de consensus, des codes et des normes, de la recherche, de la formation et de l’éducation. La NFPA publie le NFPA 70, “National Electrical Code” (NEC).

NIST

National Institute of Standards and Technology.

NRCA

National Roofing Contractors Association.

Retourner au haut de la page

O

Oxydation (Oxidation)

(1) Vieillissement des matériaux exposés aux intempéries; peut être favorisé par une température élevée, le rayonnement ultraviolet, une action galvanique et d’autres agents;
(2) perte d’électrons par un composant d’une réaction chimique; parfois et plus précisément, la combinaison d’oxygène avec un réactant.

Retourner au haut de la page

P

Panne (Purlin)

Élément de structure secondaire placé horizontalement et servant à transférer les charges aux éléments de structure primaires.

Panneaux de gypse (Gypsum board panels)

Panneau cimentaire doté d’une âme incombustible, constitué principalement de gypse et généralement utilisé comme barrière thermique ou panneau de protection dans un système de toiture.

Panneau de mousse de polyisocyanurate (Polyisocyanurate foam board)

Matériau isolant thermique constitué de mousse de polyisocyanurate et doté de revêtements adhérés; communément appelé iso ou panneau iso; conforme aux exigences de la norme ASTM C1289.

Panneau de protection (Cover board)

Panneau isolant utilisé sur un isolant en mousse plastique constitué d’alvéoles fermées (p. ex., du polyisocyanurate) afin d’empêcher la formation de boursouflures lors de l’application à chaud de membranes bitumineuses. Les panneaux de protection appropriés sont les panneaux de gypse siliconés revêtus de verre, les panneaux de fibres de verre, les panneaux de perlite, les panneaux de fibres de bois ou de fibres minérales. Les panneaux de protection sont aussi recommandés entre l’isolant de polyisocyanurate et les membranes monocouches afin de protéger le polyisocyanurate.

Panneau structural (Structural panel)

Panneau de toiture métallique posé sur un cadre ouvert plutôt que sur un platelage de toiture continu ou dont les éléments porteurs sont rapprochés.

Parapet (Parapet wall)

Partie d’un mur périmétrique qui s’élève au-dessus du toit.

Pare-air (Air barrier)

Assemblage de matériaux utilisés dans la construction de bâtiment afin de réduire ou de retarder la circulation non contrôlée de l’air vers l’intérieur et l’extérieur du bâtiment.

Pare-vapeur (Vapor retarder)

Couche (s) d’un matériau ou d’un panneau laminé servant à réduire sensiblement le déplacement de la vapeur d’eau à travers un système de toiture.

Passerelles (Walkways)

(1) Zones de circulation intense et à haute fréquence sur un toit, surtout celles qui mènent ou qui sont adjacentes aux évents, aux trappes et aux unités de climatisation de grande puissance;
(2) matériaux ou accessoires comme les revêtements de sol pour trafic extrême ou les pavés posés sur la surface du toit et servant de surfaces résistantes au trafic piétonnier afin de protéger le système de toiture de tout dommage.

Pente (Slope)

Angle d’inclinaison, habituellement exprimé en montée par rapport à la course, ou en angle.

Pente du toit (Roof slope)

Angle que forme l’horizontale avec la toiture, exprimé en unités de la verticale par rapport aux unités de la longueur de l’horizontale (que l’on appelle aussi « course »). Lorsque les dimensions sont données en pouces (unités de mesures anglaises), la pente s’exprime en rapport élévation : course, par exemple, 4 : 12, ou, si on parle d’angle, en pourcentage.

Pénétration (Penetration)

(1) Toute construction (p. ex., tuyaux, conduits, supports de CVCA) passant dans un toit;
(2) consistance d’un matériau bitumineux exprimée en distance, en dixièmes de millimètre (0,1 mm), dont l’échantillon est pénétré verticalement par une aiguille standard selon des conditions précises de chargement, de temps et de température (ASTM D5 étant la méthode d’essai utilisée pour les matériaux bitumineux). Un cône est quelquefois utilisé au lieu d’une aiguille pour des applications spéciales.

Perméabilité (Permeability)

(1) Temps que prend la vapeur d’eau à passer à travers une unité de surface d’un matériau plat à épaisseur unitaire (les valeurs des sources de références sont citées pour des épaisseurs unitaires) induit par la différence de pression de vapeur de l’unité entre deux surfaces spécifiques dans des conditions de température et d’humidité spécifiques. Selon les unités de mesure anglaises (pouce•livre), l’unité de mesure pour la perméabilité est (grains•pouce)/(h•pi²•pouce), communément appelé unités « perm•pouces »);
(2) propriété d’un matériau poreux permettant à un liquide (ou un gaz) de le traverser; ce terme s’applique habituellement à la perméabilité de la vapeur d’eau d’une membrane ou d’un assemblage et se définit comme la perméance de la vapeur d’eau par épaisseur unitaire.

Perméance (Permeance)

1) Temps que prend la vapeur d’eau à passer à travers une unité de surface d’un matériau plat ou d’une construction, induit par la différence de pression de vapeur de l’unité entre deux surfaces spécifiques (les valeurs des sources de références sont citées pour des épaisseurs de matériau spécifiques) dans des conditions de température et d’humidité spécifiques. Selon les unités de mesure anglaises (pouce•livre), l’unité de mesure pour la perméance est (grains•pouce)/(h•pi²•pouce), communément appelé unités « perm »).

Placage (Veneer)

(1) couche simple de maçonnerie aux fins de revêtement pouvant ne pas être raccordée structurellement;
(2) toute couche mince de bois collée à d’autres pour former un contreplaqué.

Platelage (Deck)

Surface structurale d’un bâtiment sur laquelle la toiture est appliquée. Le platelage doit pouvoir supporter de façon sécuritaire les charges permanentes et mobiles, ainsi que le poids du système de toiture et les surcharges additionnelles exigées par le code du bâtiment, en plus de servir de substrat sur lequel est posé le système de toiture ou d’imperméabilisation. Les platelages sont formés, ou de matériaux incombustibles (comme le métal ondulé, le béton ou le gypse), ou de matériaux combustibles (comme les planches de bois ou le contreplaqué).

Poche d’air (Blister)

(1) Portion surélevée d’une membrane de toiture résultant d’une pression interne locale, piégeant de l’eau ou de la vapeur de solvant entre des couches imperméables de feutre ou de membrane, ou entre la membrane et le substrat;
(2) gonflement formé de la même manière à la surface de matériaux de toiture, comme des bardeaux d’asphalte;
(3) séparation du substrat d’un enduit, pouvant être causé par l’absorption d’eau résultant en un gonflement ou en une corrosion sous la surface.

Point d’inflammabilité (Flash point)

Température minimale à laquelle les vapeurs émises par une substance combustible s’enflamment dans l’air lorsqu’elles sont exposées à une source d’inflammation.

Point de ramollissement (Softening point)

Température à laquelle le bitume devient suffisamment mou pour couler, comme déterminé à l’aide de méthodes d’essai conformes à la norme ASTM D36 (méthode bille et anneau) ou ASTM D3461 (méthode cupule et bille de Mettler).

Point de rosée (Dew point temperature)

Température à laquelle l’air est saturé de vapeur d’eau; température à laquelle l’humidité relative de l’air est de 100 pour cent.

Polychlorure de vinyle (PVC) (Polyvinyl chloride (PVC))

Polymère thermoplastique synthétique obtenu à partir de chlorure de vinyle. Le PVC peut être préparé sous des formes flexibles et rigides en y ajoutant des plastifiants, des stabilisants, des fillers et d’autres modificateurs. Les formes rigides sont utilisées pour fabriquer des tuyaux; les formes flexibles servent à la fabrication de feuilles et de matériaux de membrane de toiture.

Polyester

Polymère présentant dans la chaîne une unité structurale répétée de type ester.

Polymère (Polymer)

Matériau macromoléculaire formé à partir d’une combinaison chimique de monomères ayant la même composition chimique ou une composition chimique différente.

Polystyrène (Polystyrene)

Polymère obtenu par polymérisation du styrène comme seul monomère.

Polystyrène expansé (PSE) (Expanded polystyrene (EPS))

Type d’isolant de mousse plastique à structure prédominante d’alvéoles fermées, fabriqué de particules de polystyrène expansé par un procédé de moulage, formant ainsi des panneaux ou des blocs.

Polystyrène extrudé (PSX) (Extruded polystyrene (XPS))

Produit isolant de mousse plastique fabriqué selon un procédé d’extrusion continue au fur et à mesure que la résine mousse, ce qui forme une peau serrée et uniforme sur chaque face du panneau.

Pose par phases successives (Phased application)

(1) Pose d’une toiture ou d’un système imperméabilisant pour toiture à deux différents intervalles (ou plus de deux) ou à deux journées différentes (ou plus de deux). La pose de revêtements à différents intervalles n’est pas généralement considérée comme étant une pose par phases successives. Voir « recouvrement ». (2) Système de toiture n’étant pas posé dans une opération continue.

Pression de vapeur (Vapor pressure)

Pression exercée par la vapeur provenant d’une matière solide ou liquide lorsque la vapeur est en équilibre avec le solide ou le liquide.

Pression de vapeur d’eau (Water vapor pressure)

Pression de la vapeur d’eau à une température donnée; composant de la pression atmosphérique augmenté par la présence de vapeur d’eau. Voir « Pression de vapeur ».

Pression hydrostatique (Hydrostatic pressure)

Pression équivalente à celle qui est exercée sur une surface par une colonne d’eau d’une hauteur donnée.

Propagation des flammes (Flame spread)

Propagation des flammes qui s’éloignent de la source d’inflammation.

PSI

Livres par pouce carré.

Puisard (Sump)

Dépression intentionnelle pratiquée autour d’un égout de toit ou dalot, afin de favoriser le drainage.

Retourner au haut de la page

Q

Retourner au haut de la page

R

Raccord (Splice)

Collage ou liaison entre des matériaux qui se chevauchent.

Raccord d’extrémité (End lap)

Largeur du chevauchement du raccord d’une membrane, d’un panneau ou autre sur l’extrémité du précédent raccord.

Raccordement (Tie-in)

En ce qui concerne la toiture et l’imperméabilisation, scellement transitoire utilisé pour la terminaison d’un système de toiture ou d’imperméabilisation dans le haut et le bas des solins, ou par la formation d’un joint étanche avec le substrat, la membrane ou un système de toiture ou d’imperméabilisation adjacent.

Racloir (Squeegee)

Lame de cuir ou de caoutchouc au bout d’un manche servant à étaler, à pousser ou à essuyer un matériau liquide sur ou d’une surface;

Rang (Course)

(1) Terme utilisé pour décrire un rang de matériaux de toiture formant le système de toiture, d’imperméabilisation ou de solins;
(2) une couche d’une série de matériaux posés sur une surface (p. ex., un solin de mur de cinq rangs est composé de trois applications de colle pour toiture et d’une couche de feutre ou de toile intercalée entre deux couches de colle pour toiture).

Recouvrement (Overburden)

Tout matériau posé sur un assemblage d’imperméabilisation.

Recouvrement (Surfacing)

Couche ou couches supérieure(s) d’une toiture conçue(s) pour protéger la toiture sous-jacente de l’exposition directe aux intempéries.

Réfection (Re-cover)

Installation d’une toiture additionnelle par-dessus une toiture existante, apprêtée au préalable.

Réflectance (Reflectance)

La réflectance solaire est la fraction de l’énergie solaire (flux solaire) réfléchie par la surface; la réflectivité s’exprime en pourcentage ou en valeur décimale de 0,00 à 1,00.

Réfection (Reroofing)

Recouvrement ou remplacement d’une toiture existante.

Réflectivité (Reflectivity)

Réflectance d’une surface opaque et optiquement plate ou d’un enduit suffisamment épais pour être complètement opaque. La réflectivité est la propriété d’un matériau, alors que la réflectance est la propriété d’un échantillon du matériau.

Remplacement (Replacement)

Processus au moyen duquel la toiture existante est retirée, le substrat endommagé est réparé, le cas échéant, et une nouvelle toiture est posée. On dit aussi « arrachage et remplacement »

Résistance à la déchirure (Tear strength)

Force maximale nécessaire pour déchirer un spécimen.

Résistance à la perforation (Puncture resistance)

Capacité d’un matériau à résister à l’action d’un objet pénétrant ou perforant.

Résistance à la traction (Tensile strength)

Résistance d’un matériau sous tension par opposition à la torsion, la compression ou le cisaillement.

Résistance au cisaillement (Shear strength)

Résistance aux forces qui causent ou ont tendance à causer le glissement de deux parties contiguës d’un élément l’une contre l’autre dans une direction parallèle à leurs points de contact.

Résistance au déchirement (Tear resistance)

Charge nécessaire pour déchirer un matériau lorsque la force est concentrée sur une petite zone du matériau en y effectuant une entaille.

Résistance au feu (Fire resistance)

Propriété des matériaux ou de leurs assemblages permettant d’empêcher ou de retarder le passage, en quantité excessive, de chaleur, de gaz chaud ou de flammes dans des conditions d’utilisation.

Résistance au pelage (Peel strength)

Charge moyenne par largeur unitaire nécessaire à séparer progressivement un élément flexible d’un élément rigide ou d’un autre élément flexible.

Résistance chimique (Chemical resistance)

Capacité à résister au contact d’agents chimiques spécifiques sans changement appréciable de propriétés.

Résistance thermique (R) (Thermal resistance (R))

Quantité déterminée par une différence de température en état stable entre deux surfaces définies d’un matériau ou d’une construction qui induit un débit de chaleur par unité à travers une unité de surface. Selon les unités de mesure anglaises (pouce•livre), s’exprime sous la forme suivante : F•pi²•h/Btu.

– Note 1 : une valeur de résistance thermique (R) s’applique à une épaisseur spécifique d’un matériau ou d’une construction.

– Note 2 : la valeur de résistance thermique(R) d’un matériau est l’inverse de la conductance thermique (C) du même matériau (c’est-à-dire, R = 1/C).

– Note 3 : les valeurs de résistance thermique (R) peuvent être additionnées, soustraites, multipliées ou divisées au moyen de méthodes mathématiques appropriées.

Résine acrylique (Acrylic resin)

Polymères de monomères acryliques ou méthacryliques. Souvent utilisée comme base de latex pour les systèmes de revêtement.

Rétrécissement (Shrinkage)

Diminution d’une ou de plusieurs dimensions d’un objet ou d’un matériau.

Revêtement (Facer)

Feuille (ou couche) la plus extérieure, adhérée sur la face supérieure ou inférieure, ou sur les deux faces, d’un panneau isolant, et d’un matériau différent que l’isolant même. Ce revêtement est généralement constitué d’un papier organique, d’un mat de verre ou d’une combinaison des deux; il est généralement saturé ou enduit, ou les deux, d’asphalte, de latex ou d’un autre matériau semblable; peut aussi être constitué d’une feuille métallique.

Rouleau asphalté (Roll roofing)

Feutres imprégnés et recouverts d’asphalte, lisses ou minéralisés.

Retourner au haut de la page

S

Saturant

Bitume dont le point de ramollissement est bas pour imprégner les feutres secs dans la fabrication de feutres de couverture saturés.

Sensible à la pression (Pressure-sensitive)

Catégorie d’adhésifs qui, à l’état sec et à température ambiante, collent à une variété de surfaces différentes par application d’une pression. Les adhésifs sensibles à la pression n’ont pas besoin d’être activés par une source d’énergie, comme la chaleur.

Séparateur de zone (Area divider)

Assemblage surélevé, recouvert d’un solin, constitué généralement d’un montant simple ou double en bois, attaché à une base en bois, elle-même ancrée au platelage du toit. Utilisé pour séparer de grandes zones de toit ou de systèmes de toiture composés de matériaux différents ou incompatibles. Peut aussi servir à faciliter la pose d’isolant en biseau.

Socle (Pedestal)

Support ou base pour composants de toit, comme des pavés, des tuyaux et petites unités de toit.

Solin (Flashing)

Éléments utilisés pour imperméabiliser ou sceller les bords des systèmes de toiture aux périmètres, aux pénétrations, aux murs, aux joints de dilatation, aux noues, aux drains et aux endroits où la couverture est interrompue ou se termine. Par exemple, un solin de sous-couche recouvre les bords d’une membrane courante et un contre-solin, ou solin de couronnement, protège les bords supérieurs d’un solin de sous-couche.

Solin couvrant la largeur du mur (Through-wall flashing)

Système de membranes ou de matériaux résistant à l’eau couvrant toute la largeur du mur ainsi que ses cavités et posé de manière à diriger l’eau de l’intérieur du mur vers l’extérieur, ordinairement par des barbacanes.

Solin de base, Membrane de (Base flashing)

Couches ou bandes de membrane de toiture utilisées pour fermer complètement ou sceller une toiture aux intersections horizontales à verticales, comme à la jonction de la toiture au mur. La membrane de solin de base recouvre les bords de la membrane courante et une partie de la surface verticale.

Solinage (Stripping in)

Réalisation d’un détail de solin avec un ou plusieurs plis de membrane.

Solubilité (Solubility)

Proportion dans laquelle un matériau peut être dissous dans un solvant, dans certaines conditions.

Solvant (Solvent)

Tout liquide servant à dissoudre un autre matériau.

Souplesse (Pliability)

Propriété d’un matériau d’être souple ou moulable.

Sous-couche, Membrane de (Base ply)

Couche de base ou première couche d’un système de toiture multicouche ou de bitume modifié par polymères lorsqu’il est prévu que des couches additionnelles seront éventuellement posées.

Sous-couche, Feuille de (Base sheet)

Feuille de feutre saturée ou surfacée mise en place comme première épaisseur de certains systèmes de toiture à faible pente.

Spécification (Specification)

Description précise des normes techniques exigées pour un matériau, un produit, un système ou un service.

Stabilité dimensionnelle (Dimensional stability)

Aptitude d’un matériau à conserver ses dimensions lorsqu’il est soumis à des changements de température et d’humidité.

Substrat (Substrate)

Surface sur laquelle une membrane de toiture ou d’imperméabilisation est posée (p. ex., en ce qui concerne la toiture, un platelage structural ou un panneau isolant rigide).

Surface de recouvrement (Coverage)

Surface de contact recouverte uniformément d’une quantité spécifique d’un matériau particulier, à une épaisseur déterminée.

Surpulvérisation (Overspray)

Quantité de produit pulvérisé non déposée sur la surface devant être revêtue.

Système d’imperméabilisation (Waterproofing system)

Système de composants imperméabilisants interactifs constitué d’au moins une membrane, mais pouvant inclure aussi des couches de protection, de drainage et d’isolation ainsi que des joints waterstop, des joints de dilatation et de retrait, divers solins et contre solins, et des matériaux de recouvrement, comme des pavés, du béton coulé, du treillis métallique ou des barres d’armature.

Système de toiture (Roof system)

Système de composants de toiture interdépendants, constitué généralement d’une membrane primaire (recouvrement primaire) et d’un isolant pour toiture (n’incluant pas le platelage), conçu pour imperméabiliser et parfois améliorer la résistance thermique d’un bâtiment.

Retourner au haut de la page

T

Tasseau biseauté (Cant strip)

Bande biseautée que l’on utilise pour modifier l’angle à l’endroit où la toiture et la membrane d’imperméabilisation croisent un élément vertical.

Taux d’application (Application rate)

Quantité moyenne d’application d’un matériau (masse, volume ou épaisseur) par unité de surface.

Température d’application (Application temperature)

Température d’un matériau, tel l’asphalte chaud, au moment où il est appliqué sur le toit.

Température d’équiviscosité (TEV) (Equiviscous temperature (EVT))

Température à laquelle un bitume atteint la viscosité adéquate pour l’application d’une toiture multicouche.

Température d’équiviscosité (TEV), plage des températures (Equiviscous temperature (EVT) application range)

Plage de températures recommandées pour l’application du bitume, environ 25°F plus élevée ou plus faible que la TEV, ce qui représente une plage d’environ 50°F. La TEV est mesurée au chariot à guipon ou à l’épandeur mécanique juste avant l’application du bitume sur le substrat.

Température d’équiviscosité (TEV) pour asphalte (Equiviscous temperature (EVT) for asphalt)

La TEV recommandée pour l’asphalte pour toiture (selon la norme ASTM D312, Type I, II, III ou IV) est comme suit :
· application au guipon : la température à laquelle la viscosité apparente de l’asphalte est de 125;
· application à l’épandeur mécanique : la température à laquelle la viscosité apparente de l’asphalte est de 75 centipoises.

Remarque : lorsque le guipon et l’épandeur mécanique sont utilisés simultanément, la TEV pour l’épandeur mécanique peut être utilisée pour les deux techniques d’application, ce qui évite d’avoir besoin de deux fondoirs.

Temps de séchage (Drying time)

Temps nécessaire à l’évaporation de composants volatils afin que le matériau ne soit plus affecté par les conditions météorologiques, comme la rosée, la pluie ou le gel.

Teneur en solides (Solids content)

Pourcentage en poids de la matière non volatile dans un adhésif.

Terminaison (Termination)

Traitement ou méthode d’ancrage et/ou d’étanchéité des bordures libres d’une membrane sur un système de toiture ou d’imperméabilisation.

Thermodurci (Thermoset)

Classe de polymères qui, lorsque durcis par la chaleur, les produits chimiques ou d’autres moyens, se transforment en un produit pratiquement infusible et insoluble.

Thermoplastique (Thermoplastic)

Matériau se ramollissant par chauffage et se solidifiant par refroidissement. Ce processus peut être répété à condition que le matériau ne soit pas chauffé au-dessus du point où il y a décomposition.

Thermosoudage (Heat welding)

Méthode consistant à fondre et à fusionner les bords qui se chevauchent de membranes ou de sections séparées de bitume modifié par polymères, de membranes thermoplastiques ou de certaines membranes de toiture thermodurcissables non durcies en appliquant de la chaleur (sous forme d’air chaud ou de flamme nue) et de la pression.

Toile non tissée (Nonwoven fabric)

Textile fabriqué en liant ou en enchevêtrant (ou les deux) des fibres, par des moyens mécaniques, chimiques, thermiques ou avec un solvant, ou encore, une combinaison de ces moyens.

Toit (Roof)

Couverture d’un bâtiment.

Toiture (Roof assembly)

Ensemble d’éléments qui composent la couverture d’un bâtiment, y compris le platelage, le pare-vapeur (le cas échéant), l’isolant et la membrane ou toiture primaire conçue pour imperméabiliser.

Toiture multicouche d’application liquide (Liquid-applied built-up roof)

Membrane de toiture en continu, semi-flexible, constituée de plusieurs couches de feutre, mats ou toiles laminées à l’aide de couches alternées de colle pour toiture et surfacées d’un enduit liquide avec ou sans ajout d’agrégats.

Toits à faible pente (Low-slope roofs)

Catégorie de toits généralement construits avec des systèmes de toiture composés de membranes imperméabilisantes posées sur des pentes de 3:12 ou moins.

Toit conservant la fraîcheur (Cool roof)

Système de toiture utilisant sur sa surface des produits fabriqués à partir de matériaux très réfléchissants et émissifs. Lorsqu’elle est exposée à la chaleur solaire, la surface d’un toit « frais » peut demeurer à des températures nettement inférieures à celles de la surface de toits construits à l’aide de matériaux de toiture traditionnels non réfléchissants.

Toiture multicouche (Built-up roof (BUR))

Membrane de toit en continu, semi-flexible et constituée de plusieurs couches de feutres saturés, de feutres surfacés, de toiles ou de mats assemblés sur place avec des couches alternées d’asphalte et surfacées d’agrégats minéraux, de matériaux bitumineux, d’enduits appliqués à l’état liquide ou de membrane de finition à surface granulée.

Transfert thermique (Heat transfer)

Transmission de l’énergie thermique d’un endroit à température plus élevée à un endroit à température plus basse, que ce soit par conduction, par convection ou par radiation.

Transmission de la vapeur d’eau (Water vapor transmission)

Mesure du taux de transmission de la vapeur d’eau à travers un matériau dans des conditions contrôlées en laboratoire de température et d’humidité. Les unités hors système sont
grains/h•pi².

Transmission thermique (U ou facteur U) (Thermal transmittance (U or U-factor))

Transmission de la chaleur par unité de temps à travers une unité de surface d’un matériau ou d’une construction et les couches d’air limite, induite par l’écart de température entre les environnements de chaque côté. Selon les unités de mesure anglaises (pouce•livre), s’exprime sous la forme suivante : Btu/h•pi²•F.

– Note 1 : une valeur de transmission thermique (U) s’applique à la performance thermique globale d’un système (p. ex., un système de toiture).

– Note 2 : la transmission thermique (U) est parfois appelée « coefficient global d’échanges thermiques ».

– Note 3 : la transmission thermique (U) est l’inverse de la résistance thermique globale (Rt) d’un système (c’est-à-dire, U = 1/Rt).

Retourner au haut de la page

U

Unité thermique britannique (BTU) (British thermal unit (BTU))

Quantité de chaleur nécessaire pour élever de un degré Fahrenheit la température de 1 livre d’eau.

Retourner au haut de la page

V

Valeur R vieillie (Aged R-value)

Valeur de résistance thermique établie à l’aide de procédures de conditionnement artificiel pendant une période de temps définie.

Valeur R en service (In-service R-value)

Valeur de résistance thermique établie sous certaines conditions d’utilisation et mesurée pendant la durée de vie estimée du matériau.

Versant (Incline)

Pente d’un toit exprimée en pourcentage ou en unités d’inclinaison verticale par unités de course horizontale.

Vide (Void)

Cavité ouverte ou rupture dans la consistance.

Vieillissement (Aging)

(1) Effet de l’exposition à un environnement sur des matériaux pendant un certain laps de temps.
(2) Procédé consistant à exposer des matériaux à un environnement pendant un certain laps de temps.

Vieillissement climatique accéléré (Accelerated weathering)

Exposition d’un spécimen à des conditions climatiques de laboratoire pendant une période définie afin de reproduire dans une période de temps plus courte des effets climatiques analogues à ceux observés à l’action des agents agressifs naturels.

Viscosité (Viscosity)

Résistance d’un matériau à l’écoulement sous contrainte.

Dans le cas du bitume, les mesures de viscosité sont données en centipoises (cP ou cPs) à une température spécifique; plus la viscosité augmente, plus le taux d’écoulement diminue.

Vitesse de base du vent (Basic wind speed)

Vitesse du vent dans les rafales pendant trois secondes, calculée en milles à l’heure, à 33 pieds au-dessus du sol, en Exposition C, comme définies dans la dernière édition de la norme ASCE7 de l’American Society of Civil Engineers standard, “Minimum Design Loads for Buildings and Other Structures.”

Retourner au haut de la page

WXYZ

Retourner au haut de la page