Il y a longtemps

Les toits d’ardoise ou de bois étaient faits de tuiles ou de bardeaux rectangulaires installés en rangées décalées et se chevauchant pour un bon écoulement de l’eau. À l’occasion, les couvreurs ornementaient leur travail en ajoutant quelques rangs de tuiles festonnées ou biseautées sur un toit principalement fait de tuiles rectangulaires. Il est aujourd’hui possible d’obtenir le même effet en agençant différents modèles et couleurs de bardeaux d’asphalte.

Les lisières décoratives, créées par alternance de rangs de différentes formes, ajoutent un accent décoratif aux toits de tuiles classiques.

Sur ce toit, les bardeaux imbriqués laissent voir leur forme en T. Ces bardeaux étaient installés sans adhésif ni ciment, grâce à leur « imbrication ». Ils ne sont plus offerts aujourd’hui, mais ils ont été très populaires dans les régions venteuses parce qu’ils offraient une résistance accrue au vent.

Depuis, la fabrication et l’installation de bardeaux d’asphalte préparés se sont accélérées grâce à l’apparition de bardeaux à multiples pattes assemblées en une seule pièce. Pendant des dizaines d’années, les bardeaux à trois pattes ont dominé le marché de la toiture, avec leur motif de brique caractéristique.

Les bardeaux à trois pattes sont toujours offerts et largement répandus. Par ailleurs, d’autres types de bardeaux sont apparus et ont disparu du marché, par exemple ceux produisant un motif d’écailles de poisson, de T imbriqués, de bandes festonnées ou de « queue de castor » (bout arrondi). Des bardeaux d’asphalte en forme de losange ont aussi été proposés.

Les bardeaux ArmourShield de IKO vendus en Europe offrent un motif hexagonal distinctif ainsi qu’une bande ombragée donnant un effet de relief. Ces bardeaux doivent être installés d’une manière bien précise pour produire leur motif hexagonal.

Motif classique des bardeaux à trois pattes. Cet effet régulier de briques peut être évité en utilisant la méthode de pose d’aspect aléatoire illustrée ci-dessous. Elle est facile à réaliser et donne des résultats attrayants.

Bardeaux à trois pattes

Les bardeaux à trois pattes sont le plus souvent installés en décalant chaque rang d’une demi-patte par rapport au rang précédent, ce qui donne un motif régulier de briques facilement reconnaissable à son alignement en alternance. Cependant, il peut arriver qu’à cause de variations mineures et inévitables de la largeur des bardeaux, ou sur un toit qui n’est pas parfaitement d’équerre, l’alignement des pattes dévie légèrement en remontant le toit.

Pour éviter cet inconvénient, certains couvreurs et fabricants ont proposé des méthodes d’installation qui produisent un effet aléatoire, sans alignement vertical. Pour cette raison, IKO approuve cette méthode et la recommande en priorité.

 

L’evolution

À différents moments de l’évolution des bardeaux d’asphalte, les fabricants y ont ajouté des appliques, des pattes plus épaisses, des motifs embossés simulant le grain du bois ou un relief haute définition.

Dans les années 1970, les bardeaux laminés à deux ou même trois épaisseurs ont été développés. Le principal avantage esthétique de ces bardeaux est la possibilité d’obtenir des zones adjacentes de différentes couleurs qui créent, sur un même bardeau, un contraste franchement délimité (contrairement aux bardeaux traditionnels, sur lesquels la transition entre deux teintes ne peut être que graduelle).

Au départ, ces bardeaux étaient fabriqués en alimentant manuellement une machine qui collait l’une sur l’autre deux pièces de bardeau manufacturées. Ces premiers bardeaux laminés se limitaient donc à un ou deux modèles de coupe, et devaient être installés d’une manière très précise afin d’éviter la formation de motifs indésirables sur le toit. Autrement, un léger motif de damier apparaissait à cause de l’alternance régulière de pattes claires et foncées.

De nos jours, les bardeaux laminés sont issus de lignes de production où des bandes continues de différentes couleurs sont combinées avant d’être découpées en bardeaux.

Chacune des bandes arbore un motif suffisamment différent pour que le résultat final, le bardeau laminé, présente une coloration et un coupe d’apparence aléatoire. Par conséquent, les bardeaux laminés d’aujourd’hui, lorsqu’installés conformément aux directives du fabricant, ont une apparence aléatoire caractéristique, à l’opposé du motif géométrique répétitif des bardeaux traditionnels à trois pattes.

Lorsqu’installés selon les recommandations du fabricant, les bardeaux laminés comme ceux de la gamme Cambridge de IKO ne présentent généralement pas de motif répétitif perceptible, ce qui leur confère une apparence recherchée par les propriétaires.

Bien que chacun des bardeauxArmourshake de IKO arbore la même séquence de pattes, celles-ci sont suffisamment variées pour que l’œil n’y voie qu’un motif quasi aléatoire lorsqu’ils sont installés correctement.

Il est important de poser les bardeaux en respectant les consignes du fabricant.

Certains entrepreneurs-couvreurs estiment à tort que tous les bardeaux laminés s’installent de la même façon, avec le même pureau et le même décalage, peu importe le fabricant.

Même s’il est vrai que les bardeaux laminés modernes peuvent tolérer une certaine marge d’erreur, chaque fabricant les conçoit en vue d’une méthode de pose bien précise. S’écarter des instructions fournies par le fabricant risque de créer sur le toit un motif indésirable.

Un tel motif peut résulter de l’alignement malencontreux des « dents » en relief (les pattes des bardeaux), ou encore de l’alternance régulière des zones de granules colorés créant une sorte de damier.

Même si la plupart des bardeaux laminés d’aujourd’hui sont destinés à une installation d’apparence aléatoire, donc non répétitive, certaines marques de haute qualité sont conçues pour produire un effet relativement régulier.

C’est le cas des bardeaux Crowne Slate de IKO, des bardeaux double-épaisseur qui simulent l’apparence classique des tuiles d’ardoises d’antan. Ils simulent l’apparence des toits d’ardoise faits de tuiles carrées, sans qu’un renforcement de la structure du toit ou qu’une expertise de pose spécialisée ne soit nécessaire.

Les bardeaux Crowne Slate recréent l’aspect des tuiles d’ardoise de manière ingénieuse : chaque mélange de couleurs incorpore ici et là des éclats d’une couleur ardoisée contrastante. Lorsque ces accents colorés font écho aux couleurs d’éléments extérieurs de la maison tels que la brique, la façade en pierre ou les moulures en bois, cela produit un effet d’ensemble original et spectaculaire.

Combinant des accents colorés audacieusement contrastés et des pattes carrées surdimensionnées rappelant les tuiles d’ardoise, les bardeaux Crowne Slate de IKO recréent l’apparence d’un véritable toit d’ardoise naturelle.

Que vous préfériez un toit à l’allure géométrique et régulière ou au look naturel, plus aléatoire, assurez-vous de baser votre choix sur l’observation de véritables échantillons, en plus d’embaucher un maître-couvreur capable de suivre à la lettre les instructions du fabricant.

Location set to view all.

IKO manufactures products for specific areas in North America.
To ensure we feature the products available in your area, please select your country and state/province.
or
AVIS: Les produits illustrés ne sont pas tous disponibles dans votre région.