Les entrepreneurs demandent à IKO la vérité au sujet des bardeaux d’asphalte

Les entrepreneurs-couvreurs sont une source précieuse d’information pour les propriétaires à la recherche de réponses claires concernant leur toiture. Mais d’où tiennent-ils leurs informations? En partie de leur expérience et de leur association professionnelle, mais aussi en grande partie des fournisseurs de matériaux de toiture par l’entremise du soutien technique, de la documentation et des échanges en personne. Il n’est pas rare pour un entrepreneur ayant établi une relation de confiance avec un fournisseur fiable, d’en contacter le représentant régional ou le service de soutien technique afin de clarifier certains points.

Nous avons rassemblé certaines de leurs questions les plus fréquentes et intéressantes et nous y répondons ci-dessous. Pour les couvreurs qui viennent de se lancer dans le domaine, nos réponses peuvent vous aider à poser les bardeaux d’une manière adéquate. Pour les couvreurs aux mains endurcies par l’expérience, nos réponses constituent un rappel utile de ce qui a peut-être été appris à la dure. Si vous êtes un propriétaire curieux, des connaissances techniques de base vous aideront à poser les bonnes questions lorsque viendra le temps de refaire votre toiture.

  1. Qu’est-ce qu’un bardeau résistant aux algues? Ce type de bardeau s’utilise-t-il seulement dans un climat humide?
  2. Qu’est-ce qu’un bardeau résistant aux chocs et que propose IKO pour protéger les toits contre les dommages causés par la grêle?
  3. Quel type de bardeau peut convenir dans un environnement sujet aux grands vents?
  4. Trouve-t-on des bardeaux pour faîte et arêtes assortis à tous les types et toutes les couleurs de bardeaux IKO?
  5. Avec quels outils peut-on visualiser l’effet de différentes couleurs de bardeau sur une maison?
  6. La méthode d’installation des bardeaux diffère-t-elle sur un toit à pente raide?
  7. Qu’est-ce que le système de toiture IKO PRO4?
  8. Pourquoi devrais-je utiliser une sous-couche, et dans quelles circonstances?
  9. D’où proviennent la plupart des fuites d’un toit de bardeaux?
  10. Quel décalage faut-il respecter lors de la pose de bardeaux laminés?
  11. Peut-on installer des bardeaux l’hiver, et quelles sont les températures minimale et maximale recommandées?
  12. La pose de bardeaux par temps froid ou dans une région venteuse requiert-elle des clous et de l’adhésif supplémentaires?
  13. Combien de temps une sous-couche peut-elle rester exposée avant qu’on la recouvre de bardeaux?
  14. Peut-on faire cohabiter différents types de bardeaux sur un même toit?
  15. Peut-on installer de nouveaux bardeaux sur une couverture de bardeaux existante?
  16. Y a-t-il une façon recommandée d’installer les bardeaux IKO autour de pénétrations comme un évent ou une cheminée?
  17. Peut-on installer des panneaux solaires sur un toit de bardeaux?
  18. Est-il nécessaire d’utiliser des bardeaux de départ?
  19. L’application d’un sel de déglaçage sur les bardeaux pour faire fondre la glace ou la neige accumulée peut-elle affecter la performance des bardeaux?
  20. Qu’est-ce que l’effet de dégradé et comment l’atténuer?
  21. IKO fournit-elle des échantillons de bardeaux ou d’autres produits de toiture?
  22. Qu’est-ce qu’un larmier et comment l’installer?
  23. Doit-on couvrir les évents et les turbines rotatives pendant l’hiver?
  24. Peut-on utiliser les bardeaux IKO comme parement?
  25. Peut-on installer des fils chauffants sur les bardeaux IKO afin de prévenir la formation de digues de glace?
  26. IKO vend-elle des solins de noues métalliques, des solins à gradin, des larmiers, des évents ou des gouttières?
  1. Qu’est-ce qu’un bardeau résistant aux algues? Ce type de bardeau s’utilise-t-il seulement dans un climat humide?

Il y a plusieurs années, on a remarqué que certains bardeaux d’asphalte installés dans des régions humides, en particulier sur la côte américaine du golfe du Mexique, présentaient des taches et des traînées noires après seulement quelques années. Même si elles ne semblent pas nuire à la bonne performance du système de toiture de bardeaux d’asphalte, ces taches sont généralement considérées comme inesthétiques. On a découvert qu’elles sont causées par les algues bleues et qu’une petite quantité de cuivre ajoutée aux granules qui forment la surface du bardeau peut inhiber la croissance de ces algues. Le phénomène de prolifération des algues bleues s’est ensuite étendu à toutes les régions, ce qui fait que de nos jours, la plupart des bardeaux sur le marché ont subi ce traitement anti-algues. C’est le cas de tous les bardeaux IKO, à l’exception de la gamme Marathon 20. En somme, peu importe le climat humide des côtes ou le climat sec des régions continentales, les bardeaux résistants aux algues sont généralement le choix par défaut.

  1. Qu’est-ce qu’un bardeau résistant aux chocs et que propose IKO pour protéger les toits contre les dommages causés par la grêle?

Lorsque la grêle s’abat sur un toit (et sur toutes les autres surfaces exposées), elle risque d’endommager les bardeaux et de réduire la durée de vie du toit en entier. Grâce à un effort conjoint de l’industrie de l’assurance et des spécialistes du bardeau d’asphalte, des essais ont été développés pour évaluer la capacité des bardeaux à résister aux chocs simulés de grêlons. Les propriétaires qui choisissent des bardeaux ayant réussi un des essais de simulation de grêle de haut niveau peuvent être admissibles à une remise ou une réduction de leur prime d’assurance habitation. En réponse à la demande des clients, IKO fabrique depuis plusieurs années des bardeaux détenant une cote de résistance aux chocs. Si vous êtes entrepreneur dans une région sujette aux précipitations de grêle, songez à proposer à vos clients les bardeaux IKO Nordic. Ils détiennent une cote de résistance aux chocs de classe 4. L’indice de résistance aux chocs est indiqué dans le seul but de permettre aux propriétaires résidentiels d’obtenir une réduction de leur prime d’assurance, le cas échéant. Il ne doit pas être interprété comme étant quelque garantie expresse ou tacite que ce soit de résistance de ce bardeau aux chocs causés par la grêle, de la part du fabricant, du fournisseur ou de l’installateur. Les dommages causés par la grêle ne sont pas couverts par la garantie limitée. Pour plus de détails sur la norme FM 4473, veuillez consulter le site Web de FM Approvals.

  1. Quel type de bardeau peut convenir dans un environnement sujet aux grands vents?

Tous les bardeaux IKO sont munis d’un adhésif asphaltique spécialement formulé, appliqué en usine au sommet ou au dos du bardeau, selon le type de produit. Une fois que les bardeaux sont installés et que l’adhésif a eu l’occasion de créer un lien fort, les bardeaux acquièrent une résistance éprouvée au soulèvement par le vent. En fait, les bardeaux IKO ont passé avec succès les essais les plus exigeants de l’industrie, qui servent à déterminer quels produits conviennent à la zone sujette aux ouragans violents, dans le sud de la Floride. IKO offre une garantie limitée Grands vents pour tous ses bardeaux Qualité supérieure, Performance et Architecturaux (consulter la garantie limitée* pour plus de détails). Ceux de la gamme Performance (les modèles Dynasty et Nordic) présentent une zone de clouage renforcée, qui permet d’appliquer la garantie limitée Grands vents sans exiger d’éléments de fixation supplémentaires.

  1. Trouve-t-on des bardeaux pour faîte et arêtes assortis à tous les types et toutes les couleurs de bardeaux IKO?

Auparavant, lorsque les bardeaux à trois pattes dominaient le marché, les bardeaux pour faîte et arêtes étaient aisément façonnés à partir de bardeaux ordinaires coupés en trois. Cette façon de faire, en plus d’être simple, garantissait que tous les bardeaux du toit soient exactement de la même teinte. Avec l’évolution du marché vers des bardeaux architecturaux aux qualités esthétiques raffinées et variées, les fabricants, les couvreurs et les propriétaires ont appris à harmoniser différents styles et couleurs de bardeaux de faîte. De nos jours, les bardeaux de faîte n’ont pas forcément le même mélange de couleurs que le reste du toit, mais leur profil surélevé et leurs teintes complémentaires accentuent la silhouette du toit et l’encadrent avantageusement. IKO continue d’être une pionnière de ces nouvelles tendances*.

Pour un faîte et des arêtes encore plus accentués, optez pour les bardeaux de faîte tridimensionnels et préformés IKO Ultra HP, également offerts en couleurs complémentaires.

  1. Avec quels outils peut-on visualiser l’effet de différentes couleurs de bardeau sur une maison?

La plupart des entrepreneurs en couverture savent que pour voir l’effet d’un bardeau d’asphalte, rien ne vaut… un véritable bardeau d’asphalte. C’est pourquoi ils transportent souvent avec eux des échantillons des couleurs les plus populaires de leur région. IKO offre aussi des planches d’échantillons qui permettent de montrer une petite portion de plusieurs rangs de bardeaux. Les vendeurs les plus expérimentés disposent aussi d’une liste d’adresses, peut-être d’anciens clients, où les propriétaires peuvent aller voir les bardeaux qui les intéressent déjà installés sur un toit. Mais la façon la plus rapide et facile de visualiser l’effet qu’aurait une couleur de bardeau donnée sur votre maison est d’utiliser l’application RoofViewer de IKO.

  1. La méthode d’installation des bardeaux diffère-t-elle sur un toit à pente raide?

Pour répondre à cette question, précisons d’abord que par « pente raide », nous entendons un toit dont la pente est de plus de 60 degrés, soit plus de 21:12. Sur un tel toit, il importe de comprendre l’effet qu’a la gravité sur les bardeaux. Puisqu’une pente raide se rapproche bien plus de la verticale qu’une pente ordinaire de 5:12 ou 6:12, le « poids » qu’exerce chaque bardeau sur celui qu’il chevauche est moindre. C’est cette poussée qui, normalement, assure un bon contact entre les bardeaux afin que l’adhésif les lie. Donc, lors de la pose de bardeaux sur un toit à pente raide, la première différence est qu’il faut les sceller avec trois pastilles de 25 mm (1 po) d’adhésif placées sous chaque bardeau, à 50 mm (2 po) du bord inférieur et également réparties sur la longueur du bardeau. Notez qu’il faut appliquer l’adhésif avec modération, puisqu’une trop grande quantité pourrait entraîner un gonflement. Par ailleurs, une pente raide exige l’utilisation de clous supplémentaires. Leur nombre et leur emplacement variant selon la sorte de bardeau choisie, il faut lire attentivement les directives de pose appropriées. Pour les bardeaux laminés, l’emplacement des clous est particulièrement important, car les deux épaisseurs du bardeau doivent être clouées au platelage.

  1. Qu’est-ce que le système de toiture IKO PRO4?

Il s’agit d’un système de quatre composants qui, ensemble, fournissent une protection optimale, plus performante que la simple pose de nouveaux bardeaux. À eux seuls, les bardeaux ne suffisent généralement pas à protéger votre maison. C’est pourquoi IKO a développé une gamme supérieure de composants de toiture multicouche destinée à protéger les zones vulnérables de votre toit. Comme tous les entrepreneurs-couvreurs le savent, l’installation d’un toit comprend un certain nombre de matériaux accessoires importants : membrane de protection de l’avant-toit, sous-couche, bande de départ et bardeaux de faîte. IKO a rassemblé ces produits en un ensemble promotionnel que nos couvreurs utilisent avec succès pour produire des devis pour leurs clients potentiels. Cliquez ici pour en savoir plus sur le système PRO4.

  1. Pourquoi devrais-je utiliser une sous-couche, et dans quelles circonstances?

Déterminons d’abord dans quels cas une sous-couche est utile. Les entrepreneurs chevronnés savent qu’une sous-couche est toujours nécessaire. Et ce, pour plusieurs raisons. D’abord, une sous-couche est un élément d’un système de toiture requis sous toute couverture de bardeaux, en vertu des codes du bâtiment américain et canadien. Mis à part cette exigence, si on considère le coût d’une sous-couche et la valeur qu’elle crée en tant que deuxième ligne de protection du toit, elle constitue un excellent investissement. En outre, la membrane de sous-couche est essentielle pour qu’un système de toiture de bardeaux d’asphalte obtienne une cote de résistance au feu. Vous pouvez valider cette information par vous-même en lisant ce bulletin technique au sujet des avantages de l’utilisation d’une sous-couche.

  1. D’où proviennent la plupart des fuites d’un toit de bardeaux?

Les fuites sont rares lorsqu’un toit de bardeaux d’asphalte est installé adéquatement, surtout en présence des composants du système PRO4. Comme les couvreurs aguerris et les inspecteurs le savent, il n’est pas toujours facile de déterminer d’où provient une fuite qu’on observe à l’intérieur de la maison. Puisque les bardeaux se superposent et offrent une protection décuplée, la source d’une fuite se situe généralement à un point de rupture de cette protection, ou autour d’une pénétration. Les ancrages d’une antenne, une fenêtre de toit, un évent dont le solin est insuffisant ou un vieux solin de cheminée sont le plus souvent à blâmer. Il faut aussi repérer les endroits où la forme du toit semble mal conçue, par exemple une noue qui reçoit plus d’eau que ce qu’elle peut évacuer ou, dans les climats froids, un creux où la neige s’accumule à l’abri du vent. Les réparations à effectuer dépendent du diagnostic établi. Il peut s’agir de simplement remplacer un solin usé ou mal fixé, mais une fuite chronique due à un défaut de conception du toit peut impliquer une solution plus complexe et coûteuse.

  1. Quel décalage faut-il respecter lors de la pose de bardeaux laminés?

À l’époque des bardeaux traditionnels à trois pattes, la plupart des fabricants pouvaient donner une mesure standard du décalage à respecter entre les bardeaux de rangs successifs (en général la largeur d’une demi-patte). Ce n’est plus le cas à l’ère des bardeaux laminés, dont la taille, la forme et les directives de pose varient grandement d’un modèle à l’autre. Toutefois, une des principales règles de pose des bardeaux s’applique toujours : le décalage entre les bardeaux de rangs successifs doit toujours être de plus de 100 mm (4 po). Mais une autre règle importante s’applique invariablement : lisez et suivez toujours les directives de pose spécifiques au bardeau que vous installez.

STEPS | ÉTAPE | PASO 9-13

  1. Peut-on installer des bardeaux l’hiver, et quelles sont les températures minimale et maximale recommandées?

Voilà une autre question classique. Certains propriétaires s’inquiètent de voir une équipe de couvreurs monter sur leur toit par un matin frisquet d’hiver. Toutefois, les bardeaux d’asphalte sont un matériau relativement résilient et lorsque réalisée avec soin, une pose par temps froid peut très bien fonctionner. Un des principaux problèmes de la pose par temps froid ne concerne pas directement les matériaux, mais plutôt la sécurité des travailleurs sur le toit, à cause du frimas ou du verglas qui peuvent rendre le platelage très glissant. Par ailleurs, puisque l’adhésif des bardeaux s’active par la chaleur du soleil, il peut être nécessaire de les sceller à la main pour assurer une bonne résistance au vent en attendant le retour du temps doux. Pour ce qui est de la température minimale, il faut prendre en compte l’ensemble des conditions climatiques de la région. Par exemple, imaginons deux projets de couverture prévus en avril, l’un à Kansas City et l’autre, à Calgary en Alberta. Dans les deux cas, la température est de 5 °C le jour de l’installation. Les jours suivants, si le mercure grimpe à 15 °C à Kansas City, avec faible vent et ciel dégagé, ce sera suffisant pour que les bardeaux adhèrent les uns aux autres. Cependant, à Calgary, si on prévoit de forts vents du nord avec précipitations de neige et températures sous zéro, les bardeaux doivent être scellés manuellement. Il faut donc tenir compte de l’ensemble des conditions, et pas seulement de la température au moment de la pose par temps froid ou chaud.

  1. La pose de bardeaux par temps froid ou dans une région venteuse requiert-elle des clous et de l’adhésif supplémentaires?

La réponse courte est que ces mesures sont toujours une bonne idée, même si le code du bâtiment ou les directives de pose du fabricant ne l’exigent pas. Comme nous l’expliquons dans notre réponse à la question précédente, tenez compte des prévisions météo des jours suivants, en particulier de la vitesse et la direction des vents qui peuvent affecter l’adhérence des bardeaux. Suivez toujours les directives de pose du bardeau utilisé, qui incluent des précisions quant à l’installation par temps froid ou dans les régions venteuses.

  1. Combien de temps une sous-couche peut-elle rester exposée avant qu’on la recouvre de bardeaux?

Tout dépend du type de sous-couche utilisée. Auparavant, les membranes de feutre organique saturé d’asphalte étaient les plus répandues. Une telle sous-couche était fiable et robuste, mais lorsque soumise à des cycles de fortes pluies et de séchage avant que les bardeaux ne la recouvrent, elle risquait de se plisser. Il était donc préférable de poser les bardeaux d’asphalte le jour même. Depuis une dizaine d’années, le feutre organique a été délaissé au profit de nouvelles sous-couches synthétiques qui ne contiennent pas d’asphalte. La plupart de ces membranes synthétiques (pellicules plastiques) ont une stabilité dimensionnelle résistant aux changements de température ou du taux d’humidité, en plus d’une certaine résistance aux rayons UV. Par conséquent, ces membranes peuvent être exposées aux intempéries jusqu’à plusieurs mois avant la pose des bardeaux. Il importe de noter qu’une sous-couche ne constitue pas un matériau de toiture conçu pour demeurer exposé et évacuer l’eau du toit. Lorsqu’un fabricant indique qu’elle peut « rester exposée pendant x mois », cela signifie seulement qu’une telle exposition ne causera pas de détérioration significative de la membrane. Il ne faut pas en conclure que le toit demeurera parfaitement étanche pendant ce temps.

  1. Peut-on faire cohabiter différents types de bardeaux sur un même toit?

Oui, mais il faut être prudent. Il y a quelques années, il n’était pas rare qu’on mélange différents types de bardeaux sur un même toit. On formait quelques rangs de bardeaux d’une forme ou d’une couleur différente afin de créer un effet esthétique donnant du caractère au toit. Précisons que ces « accents » formaient des rangs complets, et non quelques éléments disséminés parmi des bardeaux d’un autre style, car le pureau et les exigences de pose varient d’une marque à l’autre. Cela dit, certains couvreurs expérimentés mélangent avec succès différentes couleurs d’une même marque de bardeaux en s’assurant, bien entendu, que les couleurs choisies sont bien assorties et créent un contraste intéressant. 

  1. Peut-on installer de nouveaux bardeaux sur une couverture de bardeaux existante?

C’est possible, mais il faut tenir compte de plusieurs facteurs. Notamment :

  1. Les bardeaux existants sont-ils relativement plats? (Sinon, la nouvelle couverture aura l’air déformée.)
  2. Le code du bâtiment de votre région permet-il la superposition de deux couches de matériaux de toiture?
  3. Y a-t-il des problèmes structuraux évidents (faîte affaissé, panneaux du platelage pourris, etc.)?

S’il n’y a pas de problème concernant la structure, l’esthétique ou les exigences du code du bâtiment, une seconde couche de bardeaux peut très bien fonctionner (en n’oubliant pas d’utiliser des clous plus longs!). Enfin, il est préférable de consulter les conditions de la garantie limitée du fabricant pour vous assurer qu’une telle pratique n’affecte pas la couverture de cette garantie. 

  1. Y a-t-il une façon recommandée d’installer les bardeaux IKO autour de pénétrations comme un évent ou une cheminée?

Installer des bardeaux autour de structures perçant le toit, comme un évent ou une cheminée, se fait facilement en utilisant un solin approprié et en taillant adéquatement les bardeaux adjacents. Bien que les étapes de base d’installation de bardeaux autour des évents sont communes à tous les types de bardeaux, ces étapes sont nombreuses. Vous en trouverez une démonstration détaillée dans ces quelques vidéos disponibles en ligne.

  1. Peut-on installer des panneaux solaires sur un toit de bardeaux?

Depuis longtemps, on installe une variété d’équipements sur des toits de bardeaux (et parfois à travers). Les panneaux solaires ne sont qu’un ajout récent à cette liste déjà longue. Comme pour tous les autres aspects de la construction d’un toit, il faut toujours vérifier la conformité au code du bâtiment et au code des incendies en vigueur. La méthode appropriée d’installation est fournie par le fabricant des panneaux solaires, mais une règle de base applique : tout élément de fixation (ferrure, vis, boulon) qui pénètre les bardeaux doit être scellé et étanche à l’eau. En général, on utilise pour cela des rondelles ou joints d’étanchéité caoutchoutés ainsi qu’un produit de calfeutrage ou un adhésif pour usage extérieur. Pour des directives détaillées, veuillez consulter la documentation du fabricant des panneaux solaires.

  1. Est-il nécessaire d’utiliser des bardeaux de départ? 

Oui, la bande de départ est un élément essentiel d’un système de toiture de bardeau correctement installé. Sans bande de départ, il est possible que de l’eau s’infiltre et endommage le platelage à la jonction des bardeaux du premier rang. C’est cette zone particulièrement vulnérable que protègent les bardeaux de départ. De plus, ces derniers sont dotés d’une bande adhésive le long de l’avant-toit qui, une fois activée par la chaleur du soleil, scelle adéquatement le premier rang de bardeaux.

  1. L’application d’un sel de déglaçage sur les bardeaux pour faire fondre la glace ou la neige accumulée peut-elle affecter la performance des bardeaux?

Par le passé, les propriétaires et les couvreurs recouraient souvent aux produits de déglaçage pour atténuer la formation d’amas de glace sur le toit (ou en accélérer la fonte). En soi, les bardeaux ne sont pas affectés par ces produits, tout comme l’asphalte des routes résiste au sel de déglaçage. Toutefois, une trop grande quantité de ces produits peut laisser un résidu longtemps après que la glace ait fondu. Ce résidu va éventuellement disparaître sous l’effet répété de la pluie et du soleil, mais entre temps, l’apparence générale du toit en sera affectée. Il faut aussi penser aux effets de l’eau salée s’écoulant du toit, notamment sur les gouttières et la végétation au sol.

  1. Qu’est-ce que l’effet de dégradé et comment l’atténuer?

Au cours du processus de fabrication des bardeaux, les granules enrobés de céramique pigmentée sont mélangés selon des proportions bien précises, puis répandus et incrustés dans la couche d’asphalte à la surface du bardeau pendant que celle-ci est encore chaude. Les granules eux-mêmes ont tous la même couleur. Cependant, malgré les processus commandés par ordinateur et le contrôle de la qualité, le degré et l’angle d’incrustation des granules dans la surface du bardeau peuvent modifier légèrement la façon dont cette surface réfléchit la lumière. Ce phénomène peut donner l’impression que la teinte des bardeaux varie, de la même façon que le suède, même si sa couleur est uniforme, paraît plus pâle ou plus foncé selon la direction du brossage. Les couvreurs expérimentés savent que l’effet de dégradé peut être atténué en installant les bardeaux selon les directives du fabricant et en mélangeant des bardeaux de différents paquets au besoin.

  1. IKO fournit-elle des échantillons de bardeaux ou d’autres produits de toiture?

En général, votre fournisseur local de matériaux de toiture offre des échantillons pleine grandeur, tirés de paquets ouverts ou retournés. Vous pouvez aussi vous procurer auprès de IKO des planches d’échantillons de bardeaux utiles pour montrer les configurations de base, les couleurs offertes et autres caractéristiques des bardeaux. Ces outils peuvent être utilisés en complément à la documentation de IKO et à l’application novatrice RoofViewer, qui permet aux propriétaires de choisir leur couleur et leur style de bardeau. De petits échantillons de sous-couches et de protecteurs contre la glace et l’eau IKO sont également disponibles.

  1. Qu’est-ce qu’un larmier et comment l’installer?

 L’eau de pluie s’écoule naturellement du toit, mais pour un toit aux bords bien nets, il faut installer un larmier à l’avant-toit et aux rives latérales. Un larmier est une mince bande profilée, de nos jours généralement en métal peint, qu’on installe au bord du toit. Il aide aussi à protéger les bords des panneaux de bois qui constituent le platelage en empêchant l’eau de s’y infiltrer par capillarité. Le larmier s’installe au moyen de clous à toiture directement sur le platelage le long de l’avant-toit et par-dessus le protecteur contre la glace et l’eau ou la sous-couche le long des rives latérales.

  1. Doit-on couvrir les évents et les turbines rotatives pendant l’hiver?

Les évents de toit sont conçus pour empêcher la neige de pénétrer dans le grenier, sauf peut-être en cas de conditions météo extrêmes. Puisque ces dispositifs d’aération ont un rôle à jouer, peu importe le temps qu’il fait, il n’est pas recommandé de les couvrir pour l’hiver. Si la maison est difficile à chauffer à cause du froid provenant du grenier, la meilleure solution est d’accroître l’isolation du plancher du grenier en prenant soin de ne pas empêcher la circulation d’air aux évents de soffite.

  1. Peut-on utiliser les bardeaux IKO comme parement?

Bien que les bardeaux d’asphalte soient couramment utilisés sur des toits à la Mansard, presque verticaux, on ne les utilise généralement pas pour recouvrir les murs extérieurs au niveau du sol. Les recouvrements muraux, incluant le parement, doivent généralement respecter certaines exigences des codes du bâtiment et des incendies en matière de protection du bâtiment. Puisque les bardeaux sont conçus pour être exposés sur un toit, ils risquent de ne pas satisfaire ces exigences précises. Aussi, les murs sont plus souvent exposés à des perturbations autres que celles du climat, comme une occasionnelle rondelle de hockey ou une plante grimpante, qui risquent de les abîmer.

  1. Peut-on installer des fils chauffants sur les bardeaux IKO afin de prévenir la formation de digues de glace?

Dans les climats froids, on prévient la formation de digues de glace par une construction adéquate du bâtiment et du toit. En particulier, il faut une ventilation suffisante, un pare-vapeur continu et correctement installé au-dessus de l’espace habité et une bonne isolation du plancher du grenier pour éviter que la chaleur n’atteigne le dessous du toit. Pour une protection supplémentaire, on installe aussi un protecteur contre la glace et l’eau. Il arrive toutefois qu’en attendant des rénovations adéquates (ajout d’évents ou d’isolant, etc.) ou lorsque la géométrie du bâtiment rend inévitable la formation d’amas de neige ou de glace à certains endroits, on installe des fils chauffants pour atténuer le problème de digues de glace.

  1. IKO vend-elle des solins de noues métalliques, des solins à gradin, des larmiers, des évents ou des gouttières?

IKO ne fabrique ni ne vend ce type de matériaux de toiture. Toutefois, on peut généralement les acheter aux mêmes points de vente que les produits IKO.

Les couvreurs devraient toujours se méfier des informations supposément « techniques » qui circulent au sujet des bardeaux d’asphalte. Les histoires racontées par les générations précédentes de couvreurs peuvent être une bonne façon d’assurer le transfert des connaissances, mais, puisque les technologies et les produits ont évolué au fil du temps, il est préférable de se fier aux faits confirmés par un fabricant de matériaux de toiture reconnu, aux pratiques diversifiées et intégrées verticalement, comme IKO. Entreprise manufacturière de produits de toiture depuis trois générations, IKO produit et transforme elle-même presque toutes les matières premières qui composent ses bardeaux. Elle est donc une source fiable d’information. De nombreux mythes et conceptions erronées sont véhiculés, souvent basés sur des informations dépassées ou inexactes. Pour éviter ces pièges, visitez notre centre d’apprentissage qui regorge d’information sur les toits de bardeaux d’asphalte.

*disponible seulement en anglais

Location set to view all.

IKO manufactures products for specific areas in North America.
To ensure we feature the products available in your area, please select your country and state/province.
or
AVIS: Les produits illustrés ne sont pas tous disponibles dans votre région.