Skip to Content
  1. Accueil
  2. Blog
  3. Importance de déneiger le toit plat de bâtiments commerciaux

Importance de déneiger le toit plat de bâtiments commerciaux

mardi, novembre 3 2020

Déni de responsabilité : des professionnels en toiture expérimentés et accrédités devraient exécuter le déneigement de toits plats. Toutes les décisions concernant le moment de déneiger ou non un toit devraient être prises après consultation auprès d’un ingénieur de structure. La présente information générale a pour objectif de sensibiliser les intervenants concernés aux concepts de déneigement d’un toit plat et de les aider à comprendre ce à quoi ils doivent s’attendre des professionnels en toiture lors du déneigement.

Dans les climats froids, un toit plat est susceptible d’amasser plusieurs pieds de neige pendant l’hiver. Cette neige doit être enlevée, car elle peut créer des problèmes si on la laisse là où elle est tombée. La neige peut bloquer l’accès à des éléments essentiels du bâtiment et même endommager le système de drainage du toit ou d’autres parties du toit en fondant et regelant. Un grand nombre d’effets négatifs de la neige sur le toit de votre bâtiment commercial peuvent être évités si le déneigement est bien géré.

snow on flat rooftop

Les intervenants concernés peuvent prendre un grand nombre de mesures afin d’atténuer les dommages d’une accumulation de neige sur le toit plat de leur bâtiment commercial. Ils peuvent y installer des éléments de protection avant la tombée de la première neige. Ils peuvent établir un plan de déneigement à l’avance en s’informant sur la charge de neige que peut supporter leur bâtiment, en créant un plan de leur toit et en se familiarisant avec les directives de la Federal Emergency Management Agency (FEMA), à savoir quand déneiger un toit plat.

Bien que des professionnels accrédités soient ceux qui déneigeront le toit plat de votre bâtiment commercial, vous devez savoir à quoi vous attendre lors du processus de déneigement, y compris les mesures de sécurité qu’ils doivent prendre et l’endroit où amasser la neige.

Faut-il toujours enlever la neige d’un toit plat?

Une grosse accumulation de neige peut nuire au toit et au bâtiment qu’il recouvre. La neige peut endommager le bâtiment et causer des dangers en matière de sécurité et vous exposer à des poursuites. Par conséquent, il faut déneiger le toit. Toutefois, cela doit être exécuté avec stratégie, soin et discernement.

Le déneigement du toit plat de votre bâtiment commercial n’est pas aussi terrible que certaines entreprises de déneigement de toit laissent entendre. Si le toit est conforme aux codes de bâtiment et est en bonne condition, il ne s’effondrera pas à cause de quelques pouces de neige. De fait, selon la FEMA, lorsque l’accumulation de neige est légère, il peut être plus risqué de l’enlever que de la laisser, car on peut endommager les membranes de toiture.

snow and ice buildup on commercial roof

Conséquences possibles de l’accumulation de neige sur les toits plats de bâtiments commerciaux

Si vous laissez la neige s’accumuler sur le toit de votre bâtiment commercial, des répercussions négatives pourraient s’ensuivre, comme :

  • Accès bloqués aux systèmes de bâtiment : l’accumulation de la neige sur des toits plats de bâtiments commerciaux peut bloquer l’accès à des systèmes et éléments essentiels des bâtiments, comme l’équipement CVCA, les tuyaux de plomberie, entre autres. Le poids de la neige peut empêcher les systèmes de toiture et de bâtiment de fonctionner correctement. L’accumulation de neige peut aussi bloquer l’accès au toit même, de sorte que les déneigeurs professionnels aient à trouver une autre façon d’accéder au toit.
  • Risques que la neige et la glace tombent des bords du toit : si elle n’est pas enlevée, la neige ou la glace peuvent s’accumuler sur les bords du toit et tomber sur des personnes ou sur la propriété en dessous, risquant de causer des blessures et endommager votre propriété. La neige peut aussi endommager les membranes de toiture sur les surfaces plus basses du toit à cause des charges lourdes de neige ou de glace provenant de la surface du toit au-dessus.

icicles commercial roof edge

  • Dommages au système de drainage : la neige qui n’est pas enlevée risque éventuellement de fondre et de pénétrer dans le système de drainage. Bien que les systèmes internes de drainage soient généralement assez chauds pour empêcher les tuyaux de geler, le système de drainage externe peut ne pas l’être. La neige qui gèle prend de l’expansion et peut endommager le système de drainage.
  • Dommages aux membranes de toiture : le cycle gel-dégel peut endommager les membranes de toiture. La neige fond pendant la journée et forme de la glace en regelant le soir, lors de la baisse des températures. Avant de regeler, l’eau peut pénétrer dans les fissures et les points vulnérables des membranes et causer des dommages lorsqu’elle gèle et prend de l’expansion. Lorsque ce cycle se répète jour après jour, les dommages peuvent être graves. De plus, il est plus difficile de déneiger un toit qui est partiellement glacé.
  • Charges lourdes de neige : le poids de la neige peut dépasser la capacité de charge du toit et causer son effondrement. Bien que ce cas soit rare, il faut quand même s’assurer d’une bonne gestion du déneigement prenant en compte cette éventualité.

Quelle est la charge de neige pour un toit plat?

Par charge de neige, on entend le poids de la neige sur la surface du toit qui a été établie lors de la conception du bâtiment. La charge de neige est qualifiée de « surcharge », et non de « poids mort », parce qu’elle n’est pas permanente et parce que le vent peut déplacer la neige et modifier ainsi sa charge sur le bâtiment.

Il est compliqué de calculer le poids de la neige sur un toit plat, car un grand nombre de variables interviennent, y compris la charge de neige sur le sol, la forme du toit, la pente du toit et la condition thermique du bâtiment. Les plans de construction devraient inscrire la charge de neige du bâtiment. Sinon, un architecte ou un ingénieur de structure peut la déterminer pour votre bâtiment. Vous pourrez alors évaluer si le poids de la neige sur le toit plat de votre bâtiment commercial risque de dépasser la charge de neige ainsi déterminée.

Combien la neige pèse-t-elle?

Malheureusement, le poids de la neige est variable. Parfois, la neige est plutôt légère, ses flocons sont épars et elle contient une faible quantité d’humidité. D’autres fois, la neige est très lourde, ses flocons sont compacts et elle contient une quantité élevée d’humidité. Sans doute avez-vous déjà fait l’expérience entre ces deux types de neige. Il est facile de faire un bonhomme de neige avec de la neige lourde, alors qu’il est pratiquement impossible de le faire avec une neige légère. Selon le ministère du Travail de l’Ontario, un pied cube de neige peut peser entre sept et 30 livres.

Le poids de la neige étant variable, il n’est pas aussi simple de le calculer que d’assumer que cinq pouces de neige ajoutent une quantité donnée de poids. Qui plus est, une neige mêlée de pluie en augmente le poids. Et si la neige fond et forme de la glace en regelant, elle aura le même poids même si elle prend moins de place sur le toit.

Il importe aussi de noter qu’un pied de neige sur le sol ne veut pas nécessairement dire que vous avez un pied de neige sur le toit. Le vent peut ajouter de la neige ou en enlever. La neige peut glisser d’une surface de toit en pente, ou d’un toit plat sur un toit en dessous. Donc, pour déterminer la quantité de neige sur votre toit, vous devez en évaluer la quantité sur votre toit même, au lieu de vous fier sur les mesures au sol.

diagram commercial building snow areas

Figure 1a. Charge de neige déséquilibrée provenant de bancs et glissements de neige sur un toit type de bâtiment commercial ou industriel

Il vous faut aussi tenir compte du fait que le poids de la neige n’est pas dispersé également sur toute la surface du toit. La neige poudreuse a tendance à s’amasser sur un côté des éléments de toiture selon la direction du vent. Ces zones sont particulièrement vulnérables et doivent être gardées à l’œil de plus près que d’autres portions du toit. Lorsqu’ils enlèvent la neige, les déneigeurs doivent déneiger ces zones vulnérables en premier.

Arrive-t-il souvent qu’un toit s’affaisse sous le poids de la neige?

Habituellement, un toit ayant été conçu et installé correctement ne s’affaissera pas sous de petites accumulations de neige. Cependant, des facteurs tels des zones vulnérables du toit, des conditions météorologiques exceptionnelles, une mauvaise conception du toit, un entretien insuffisant du toit, un mauvais drainage et d’autres circonstances inhabituelles peuvent causer un effondrement. FEMA fait remarquer que les vieux bâtiments, en particulier, qui n’ont pas été conçus adéquatement pour supporter des charges de neige sont plus vulnérables à une défaillance structurale causée par le poids de la neige.

Un effondrement total n’est pas le seul risque de surplus de neige. De fortes accumulations de neige peuvent provoquer des déviations des supports de structure qui, à leur tour, peuvent endommager des éléments internes, comme des conduites électriques, des canalisations de gaz, des conduites d’eau, notamment. Il importe donc d’avoir un plan de déneigement du toit et de surveiller la condition du toit afin d’éviter aussi un effondrement partiel.

Signes précurseurs de pression sur la structure après une chute de neige

FEMA présente une liste de signes précurseurs de trop de pression sur la structure causée par le poids de la neige, comme suit :

  • Problèmes au plafond : si le plafond semble s’affaisser ou si les gicleurs paraissent plus bas que d’ordinaire.
  • Bruits inhabituels : craquements, claquements et craquage peuvent être un signe de trop de pression sur le toit.
  • Problèmes d’ossature du toit : toute portion du toit ou de ferme qui s’affaisse est préoccupant.
  • Problèmes de drainage : des flaques d’eau inhabituelles sur le toit plat peuvent signifier que cette zone s’est affaissée. Il se peut que ces zones d’affaissement ne soient visibles qu’après la fonte de la neige.
  • Problèmes avec les portes et les fenêtres : une porte ou une fenêtre que l’on ne peut plus ni ouvrir ni fermer peut signifier que le toit ou les murs se sont déplacés sous le poids de la neige.
  • Problèmes avec les murs : les cloisons sèches, la maçonnerie et d’autres matériaux de parois peuvent craquer sous la pression d’un toit surchargé.

Si vous remarquez l’un de ces signes, il serait imprudent de monter sur le toit, même pour enlever la neige. Le ministère du Travail de l’Ontario suggère plutôt que vous consultiez un ingénieur professionnel pour qu’il élabore un plan de déneigement qui n’augmentera pas les risques d’effondrement du toit. Pour obtenir plus de précisions, le ministère suggère de lire l’alerte du United States Department of Labor sur le déneigement des toits.

Prévention des risques que présente la neige sur des toits plats de bâtiments commerciaux

Il y a plusieurs mesures que vous pouvez prendre afin de réduire les risques que présente la neige et les congères sur votre toit plat, comme suit :

  • Inspection professionnelle de votre toit : à l’automne, avant la première neige, faites faire une inspection complète de votre toit par un professionnel de la toiture, en étant particulièrement attentif aux zones les plus vulnérables à la neige et à la glace. Tout problème ainsi détecté doit être réparé avant l’arrivée de la neige.
  • Installez des déflecteurs de vent : les systèmes de drainage, les évents et les autres points d’entrée peuvent se remplir de neige. Installez des déflecteurs de vent pour les protéger.
  • Utilisez des arrêts de neige : bien que les arrêts de neige soient plus couramment utilisés sur des toits de métal, ils ont aussi leur utilité sur des toits plats. Installez des arrêts de neige qui protégeront les évents de plomberie et d’autres passages d’air des bancs de neige.
  • Élaborez un plan de votre toit : pour que le déneigement soit plus efficace, c’est une bonne idée d’élaborer un plan de votre toit qui en indique les différents éléments, le système de drainage et les endroits où de plus grandes quantités de neige ont tendance à s’amasser. Votre maître couvreur peut créer ce plan pour vous.

Quand doit-on déneiger le toit plat d’un bâtiment commercial?

Comment savoir à quel moment il faut enlever la neige de son toit plat? La FEMA nous offre quelques directives. Tout d’abord, si le poids de la neige se rapproche de la capacité de charge du toit, il faut déneiger. Si l’on prévoit d’autres chutes de neige et si cette neige additionnelle se rapproche de la capacité de charge du toit, il faut enlever la neige existante à titre de précaution.

D’autre part, si la charge de neige est faible sur le toit, mais qu’elle risque de fondre et de regeler, il faut l’enlever. Il n’est pas nécessaire que la température chute en dessous du point de congélation pour que la neige fonde : l’exposition directe aux rayons du soleil peut faire fondre la couche de neige en surface. Pendant la nuit, la neige fondue regèle et rend le déneigement plus difficile.

Avant l’arrivée de l’hiver, déterminez le poids et les conditions météorologiques qui dicteront le déneigement de votre toit. Partagez cette information avec votre couvreur et consultez vous-même ce plan pendant l’hiver.

Pourquoi choisir un maître couvreur pour le déneigement de votre toit?

Vous avez pris la décision de faire déneiger votre toit. Vous devez maintenant trouver un entrepreneur en toiture accrédité pour exécuter ce travail. Le couvreur sait comment déneiger sécuritairement un toit enneigé ou glacé et comment le faire sans endommager les membranes de toiture. Il est également judicieux de recruter ce professionnel avant l’arrivée de l’hiver, car il peut s’avérer difficile de le faire après la première neige.

commercial roof snow removal

Si vous comprenez comment un couvreur doit déneiger votre toit, vous serez proactif pour protéger votre bâtiment et vous assurer que la neige est enlevée correctement. Voici nos conseils sur ce à quoi vous devriez vous attendre d’un couvreur lorsqu’il déneige votre toit.

Comment déneiger un toit plat

Première étape : planifier le déneigement

Une chute de neige peut cacher des éléments du toit qui sont habituellement visibles. Consultez votre plan du toit et demandez aux couvreurs de placer des drapeaux ou autres marqueurs pour indiquer les puits de lumière, les évents et l’équipement de CVCA. Ces marqueurs contribueront à la sécurité des couvreurs et à éviter ces éléments du toit lors du déneigement.

Deuxième étape : déterminer l’endroit de stockage de la neige

Il ne faut pas empiler la neige sur le toit, même temporairement. Les couvreurs doivent désigner des zones sur le sol où ils empileront la neige, habituellement à l’écart des entrées et des sorties, des escaliers de secours et autres éléments du bâtiment. Si votre toit a une grande surface, il se peut que vous deviez faire évacuer la neige hors du site.

Troisième étape : la sécurité avant tout  

Il existe un grand nombre de règlements sur la sécurité concernant le travail par temps froid aux niveaux local et national. Assurez-vous de les connaître et de les respecter. Le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail est un bon point de départ. Il se peut que les couvreurs aient besoin de porter un harnais de retenue ou un autre dispositif antichute. Ils doivent aussi prendre leur pause dans un endroit chaud, dans le bâtiment même ou ailleurs. Ces règlements à l’échelle nationale peuvent s’avérer suffisants, mais renseignez-vous quand même sur les exigences en matière de sécurité de votre municipalité et de votre province.

Quatrième étape : l’équipement à apporter sur le toit

En ce qui concerne le déneigement, l’équipement est relativement simple, étant donné que les couvreurs ne devraient utiliser que des pelles en plastique sur les toits plats. Les pelles en métal et l’équipement de déneigement mécanique peuvent endommager les matériaux de toiture et les éléments essentiels du toit.

De plus, assurez-vous que les couvreurs se gardent toujours un point d’accès libre au toit pendant le déneigement.

Cinquième étape : l’enlèvement de la neige poussée par le vent

En premier lieu, les couvreurs doivent enlever la neige empilée par le vent des endroits critiques, à savoir derrière l’équipement de CVCA ou sur les pans les plus bas du toit.

Les couvreurs peuvent ramasser la neige et la mettre sur des bâches ou dans des contenants sur le toit, et qu’une grue ou un autre équipement de levage retirera.

Si les couvreurs déversent la neige accumulée sur la bâche à partir d’un bord du toit, ils doivent d’abord s’assurer que personne n’a accès à cette zone de déversement. Habituellement, la neige ainsi déversée au sol ne doit pas nuire aux occupants du bâtiment. Si c’est le cas, elle doit être alors apportée dans un lieu sécuritaire et permanent.

Sixième étape : l’enlèvement du reste de la neige

Les couvreurs peuvent maintenant déneiger le reste du toit. En général, ils divisent le toit en sections et déneigent une section après l’autre en déchargeant la neige après chaque section.

Septième étape : inspection  

Tout travail exécuté sur le toit doit se terminer par une inspection. Le travail de déneigement n’est pas différent. Si un couvreur endommage accidentellement la membrane de toiture, il doit immédiatement l’indiquer afin que la réparation soit effectuée dès que possible.

Importance du déneigement d’un toit plat sur un bâtiment commercial

Tous les intervenants concernés doivent être au courant du plan de déneigement du toit plat de votre bâtiment. Des mesures préventives, telles l’inspection automnale de votre toit et l’installation de déflecteurs de vent aident à assurer que le toit de votre bâtiment commercial résiste bien à l’hiver. En dernier ressort, vous pouvez compter sur des services de déneigement professionnel rapides et de qualité pour votre toit et, conséquemment, pour votre bâtiment commercial. Adressez-vous à un professionnel de la toiture de bâtiment commercial avant que ne tombe la première neige.

CSA Wind Uplift Tool