Skip to Content
  1. Accueil
  2. Blog
  3. Introduction au chalumeau au gaz

Introduction au chalumeau au gaz

jeudi, juin 21 2018

Avis de non-responsabilité : les conseils qui suivent ne remplacent pas une formation appropriée. Veuillez vous assurer que tous les travaux sont effectués dans le respect des lois et règlements en

 

Les chalumeaux sont souvent utilisés pour poser des membranes de bitume modifié sur le toit à faible

pente des bâtiments commerciaux. Il est important d’en comprendre les composantes, en particulier le détendeur, pour les utiliser de manière sécuritaire. Lors de l’utilisation du chalumeau pour des travaux de toiture, l’applicateur devrait toujours avoir un extincteur homologué et un détecteur de chaleur infra-rouge. Il est également essentiel de bien connaître les combustibles comme le propane et les autres gaz de pétrole liquéfié. Le présent article constitue une introduction à ces éléments essentiels.

Les parties d’un chalumeau et d’un réservoir

Les chalumeaux au gaz destinés aux travaux de couverture doivent être certifiés UL (Underwriters Laboratory). Les chalumeaux certifiés peuvent être destinés à différents usages ; lisez toujours le manuel d’instructions fourni par le fabricant. Voici tout de même une liste des parties d’un chalumeau et d’un réservoir :

  • Buse : Embout du chalumeau qui dirige la flamme qui en sort. Des buses de différents calibres créent des flammes de différents diamètres. La plupart des travaux de couverture nécessitent une flamme large.
  • Lance : Tuyau rigide vertical d’environ 50 cm de long, qui permet au couvreur d’utiliser le chalumeau en se tenant debout.
  • Support : Tous les chalumeaux de couvreur doivent être dotés d’un support près de la base de la lance, qui sert à empêcher la buse d’être en contact avec toute matière combustible lorsque le chalumeau est posé au sol, que la flamme soit allumée ou non.
  • Manche et manette : Le couvreur tient le chalumeau par le manche et utilise la manette pour contrôler sa flamme.
  • Valve de réglage de gaz : Cette valve permet de laisser passer le gaz jusqu’à la tête du chalumeau. Après avoir utilisé un chalumeau, il faut toujours fermer cette valve après avoir fermé celle du réservoir, afin que le tuyau d’alimentation se vide.
  • Dispositif d’allumage : Le manche de certains chalumeaux est doté d’un dispositif d’allumage automatique. Toutefois, il est préférable d’utiliser un briquet à pierre. Il s’agit d’un petit outil en forme de pince, suffisamment long pour que vous n’ayez pas à approcher vos doigts de la buse. N’utilisez jamais un briquet à gaz comprimé.

Flint Striker

  • Tuyau : Conduit souple qui relie le chalumeau au réservoir. Le tuyau devrait mesurer moins de 10 mètres de long. Il existe deux types de tuyaux : ceux conçus pour le soutirage vapeur, de 125 psi, et ceux pour le soutirage liquide, de 350 psi. Il ne faut pas les confondre, car il est dangereux d’utiliser un tuyau conçu pour le soutirage liquide avec un système à soutirage vapeur, et vice-versa.
  • Connecteurs POL : Le fabricant devrait fournir ces raccords qui relient le tuyau au chalumeau et au réservoir. Les connecteurs des systèmes de soutirage vapeur et liquide ne sont pas les mêmes. N’ajoutez pas d’autres raccords comme ceux de type raccord rapide sur le tuyau d’un chalumeau, car ils sont sujets aux fuites de gaz.

Gas Torch Part Diagram

  1. Réservoir de propane
  2. Robinet du réservoir
  3. Connecteur POL
  4. Détendeur
  5. Raccord du tuyau au détendeur
  6. Tuyau
  7. Raccord du tuyau au chalumeau
  8. Manche du chalumeau
  9. Manette de déclenchement
  10. Robinet du chalumeau
  11. Lance
  12. Support ou pattes
  13. Buse
  • Réservoir de pétrole liquéfié : Ce réservoir, aussi appelé bonbonne, contient le combustible de pétrole liquéfié qui alimente le chalumeau. Le propane et le butane sont les combustibles les plus fréquemment utilisés par les couvreurs. La bonbonne doit toujours demeurer debout.
  • Collet protecteur : Un collet de métal robuste est fixé au sommet de la bonbonne pour la protéger. Il réduit les risques de dommages au robinet ou au détendeur, qui pourraient causer une fuite ou même une explosion.
  • Support du réservoir : Une bonbonne devrait toujours être placée sur un chariot qui permet de l’utiliser en toute sécurité. Le chariot doit être muni d’une sangle qui maintient la bonbonne debout et d’un dispositif où accrocher le chalumeau.
  • Base : Un anneau de métal est fixé à la base de la bonbonne pour empêcher tout contact direct avec le sol. Pour soulever une bonbonne de 45 kg, un couvreur doit la saisir par la base et l’autre, par le collet protecteur.
  • Robinet de la bonbonne : Ce robinet régule l’écoulement de gaz sortant du réservoir. Il ne faut jamais soulever une bonbonne par le robinet.
  • Détendeur : Le détendeur régule l’écoulement de gaz qui passe du robinet de la bonbonne vers le chalumeau. Il constitue aussi une barrière entre le chalumeau et le contenu sous haute pression de la bonbonne. Sans détendeur ou avec un détendeur qui fonctionne mal, le réservoir de gaz et le chalumeau représentent un grave danger.
  • Valve de sécurité : Les bonbonnes de pétrole liquéfié sont munies de valves de sécurité qui peuvent relâcher de petites quantités de gaz lorsque la pression est trop élevée dans la bonbonne. Ceci prévient le risque que la bonbonne explose. En général, ce relâchement ne prend que quelques secondes. La valve se referme ensuite, jusqu’à ce que la pression soit régularisée.

Détendeurs de propane adaptés aux travaux de toiture

Le détendeur est probablement l’élément le plus important du système de chalumeau. Il régule la pression (PSI) et la chaleur (BTU) du chalumeau. Les chalumeaux de couvreurs nécessitent généralement de 30 à 60 psi et jusqu’à 300 000 BTU. Par conséquent, il faut un détendeur à haute pression, qui est généralement peint en rouge.

High-Pressure Regulator

Certains croient que tous les détendeurs rouges sont interchangeables, mais il n’en est rien. Certains détendeurs sont installés sur le réservoir tandis que d’autres sont situés sur le tuyau. De plus, il existe différents détendeurs à haute pression pour les systèmes de soutirage liquide et vapeur, et des détendeurs à simple ou double étage. Utilisez toujours le détendeur fourni par le fabricant de votre chalumeau.

Il est utile pour un couvreur de bien distinguer les détendeurs à simple étage et à double étage. Dans un système à simple étage, le détendeur achemine le combustible directement du réservoir au tuyau, à une pression adéquate.

Quant aux détendeurs à double étage, ils combinent en fait deux détendeurs différents. Le premier achemine le combustible du réservoir au tuyau, mais à basse pression. Puis, le second augmente la pression du gaz, ce qui permet au chalumeau de déployer plus de BTU, même si son tuyau est long.

Les couvreurs utilisent généralement un détendeur à double étage, car ils ont besoin d’un nombre élevé de BTU et d’un long tuyau pour la plupart de leurs travaux. Dans certains cas, les deux détendeurs sont combinés en un seul dispositif intégré. Toutefois, ces détendeurs intégrés ne déploient pas autant de pression que les détendeurs à double étage.

Two Stage Regulator

Un chalumeau de couvreur doit être muni d’un détendeur à haute pression réglable, par opposition à un détendeur non réglable. Cela ne signifie pas que vous pouvez modifier manuellement les réglages du détendeur de votre chalumeau au propane, mais plutôt que le détendeur ajuste automatiquement la pression lorsque vous pressez la manette du chalumeau. Ne tentez jamais de modifier vous-même les réglages du détendeur de votre chalumeau au propane. Demandez plutôt à un professionnel qualifié de le faire.

Vous pourriez avoir besoin d’un chalumeau tout usage et d’un autre pour les travaux plus fins, qui demande moins de BTU. Un tel chalumeau de précision développe généralement moins de 105 000 BTU, ce qui est peu comparé aux valeurs maximales moyennes d’un chalumeau ordinaire (300 000 BTU). Au lieu d’essayer de modifier les réglages de votre détendeur pour diminuer la chaleur de la flamme, il vaut mieux disposer de deux chalumeaux, dont un destiné aux travaux plus fins.

Gas Torch Performance

La plupart des couvreurs évaluent la performance d’un chalumeau en observant comment la membrane de couverture se comporte plutôt qu’en déterminant une température précise. En effet, lorsque chauffée à la bonne température, la membrane devient luisante. Certains fabricants appliquent une pellicule sous la membrane. Ce dernier brûle lorsque la membrane atteint la bonne température.

La plupart du temps, une membrane surchauffée produira de la fumée. Si cela vous arrive régulièrement, vous devrez soit demander à un professionnel de modifier les réglages de votre détendeur de chalumeau au propane, soit balayer plus rapidement la membrane avec le chalumeau. La longueur de la lance et le format de la buse peuvent également être ajustés selon l’intensité désirée, mais seuls les professionnels qualifiés peuvent faire de tels ajustements.

La dernière chose à savoir à propos des détendeurs est qu’ils peuvent geler lors de travaux de toiture par temps froid. Si votre détendeur semble gelé, ne tentez pas de l’utiliser. Mettez-le de côté et faites-le vérifier par un professionnel qualifié pour voir s’il a été endommagé par le gel.

Caractéristiques du propane

Le propane est le gaz de pétrole liquéfié le plus utilisé dans le domaine de la toiture, car il fournit la température adéquate et est relativement abordable et facile à se procurer.

Le propane et les autres gaz de pétrole liquéfié sont comprimés dans des bonbonnes sous forme liquide. Lorsque le propane se détend sous forme de gaz, il occupe un volume 270 fois plus grand que sous sa forme liquide dans la bonbonne. Malgré leur petite taille, les réservoirs de propane sont étonnamment lourds. Deux couvreurs sont requis pour transporter une bonbonne de 45 kg (100 lb).

Propane Gas Tanks

Le propane, comme les autres gaz de pétrole liquéfié, est plus lourd que l’air. Par conséquent, il s’accumulera près du sol dans un endroit non ventilé. Une accumulation de propane peut chasser l’oxygène d’un espace clos et causer la suffocation en plus de risquer d’exploser. Pour éviter les accidents de travail, assurez-vous que la ventilation est adéquate. Sur un toit, au grand air, la ventilation n’est pas un problème, mais il en va autrement des conteneurs d’entreposage. C’est pourquoi les réservoirs de propane ne doivent jamais être entreposés dans des endroits fermés comme la cabine d’un camion ou une remise. Idéalement, ils devraient être remisés à l’extérieur.

Certaines précautions sont à prendre lorsque vous travaillez avec du propane par temps froid. Le froid atténue l’écoulement du propane, ce qui réduit l’efficacité de la flamme. Bien sûr, les matériaux que vous chauffez sont eux aussi plus froids et se réchauffent moins rapidement. Il faut donc prévoir une plus grande quantité de propane pour faire fonctionner un chalumeau par temps froid.

Entretien d’un chalumeau au gaz

Effectuez toujours l’entretien de votre chalumeau et de votre bonbonne de propane selon les directives du fabricant. Voici tout de même quelques bonnes pratiques à adopter :

  • Il est préférable de démonter le chalumeau après utilisation.
  • Lorsque le chalumeau n’est pas raccordé au réservoir, protégez la valve du détendeur au moyen d’un bouchon de plastique. N’essayez jamais de retirer le détendeur ou le robinet de la bonbonne!
  • N’entreposez aucune bonbonne près d’une source de chaleur comme un appareil ou un conduit de chauffage.
  • L’évent du détendeur ne devrait jamais être encombré de débris.

Réparation d’un chalumeau et d’un détendeur

Avec le temps, certaines pièces de votre chalumeau peuvent s’endommager ou cesser de fonctionner correctement. Le détendeur, qui comprend des pièces mobiles, est particulièrement sujet à l’usure. Certaines pièces d’un chalumeau peuvent être réparées, alors que d’autres, comme le détendeur et le tuyau, doivent être remplacées.

Voici quelques signes pouvant indiquer que votre chalumeau ne fonctionne plus adéquatement :

  • Vous sentez une baisse de pression.
  • Vous sentez une perte de chaleur ou bien la flamme s’éteint.
  • La flamme sautille.
  • Vous entendez un bruit inhabituel, comme un sifflement prononcé, un grondement ou des claquements.
  • La flamme passe du bleu à l’orange ou au jaune.
  • Des flammes s’échappent des côtés de la buse.

Si votre chalumeau semble présenter un problème, vous devriez l’apporter à un professionnel qualifié. Ce dernier pourra vous dire si les pièces en cause peuvent être réparées ou doivent être remplacées.

Un chalumeau au gaz est un outil parfait pour les toits plats d’édifices commerciaux. Une bonne compréhension des composantes d’un chalumeau, en particulier le détendeur, vous aidera à vous en servir de manière sécuritaire. Vous serez aussi en mesure de bien entretenir votre chalumeau et de reconnaitre les signes qu’une pièce est à réparer ou à remplacer. N’oubliez pas que la sécurité doit demeurer votre priorité lorsque vous utilisez un chalumeau. Visitez notre page dédiée aux toitures commerciales pour en savoir plus sur les membranes thermosoudées.

CSA Wind Uplift Tool