La restauration et l’entretien d’une demeure historique sont une passion. Les propriétaires et les organisations de préservation de demeures historiques ont à cœur que tous les détails soient le plus authentiques possible. Et tout commence par la restauration du toit. Non seulement le toit constitue un élément important de plusieurs styles architecturaux, mais il protège aussi tout ce qu’il y a en dessous. Le toit garde en place la structure de la maison et conserve tout élément ou objet historique à l’abri de l’infiltration d’eau.

roof shingles on an old historic home

Pour les propriétaires de demeures historiques, l’infiltration d’eau et la pourriture constituent une préoccupation majeure, car elles peuvent causer des dommages éventuellement impossibles à réparer. De plus, une demeure historique peut avoir été construite avec des matériaux moins durables qu’une maison moderne type, de sorte que même une faible infiltration d’eau peut créer des problèmes.

Bien sûr, vous voulez conserver le toit de votre maison historique de la même façon que dans le passé, et il est possible de le faire. Toutefois, il faut y consacrer beaucoup de temps. Vous devez effectuer des inspections régulières et travailler avec des couvreurs compétents qui ont maîtrisé les vieilles techniques de toiture.

Cependant, les experts en restauration décident souvent qu’il est dans l’intérêt de la propriété et de leur propre budget d’installer une toiture moderne sur une demeure historique, toiture qui, en plus d’offrir une protection supérieure, exige moins d’entretien et de réparations. Si elle est choisie judicieusement, une nouvelle toiture risque fort d’augmenter la valeur de la demeure.

Mais il faut se montrer prudent si votre demeurée est enregistrée auprès d’une instance historique, comme le National Register of Historic Places aux États-Unis, ou le Répertoire canadien des lieux patrimoniaux, ou toute autorité d’état, provinciale ou municipale qui peut ou pas vous permettre d’utiliser des matériaux modernes. 

L’installation d’une nouvelle toiture avec des matériaux modernes ne ruine pas nécessairement l’architecture de votre demeure historique. Un grand nombre de matériaux de toiture modernes répliquent ou se marient très bien avec le style, la couleur, la texture et les détails de matériaux historiques. En premier lieu, vous devez connaître le type de toiture initiale de votre demeure historique et la façon de, ou bien la restaurer à son allure d’antan, ou bien trouver les matériaux modernes appropriés. Nous allons vous expliquer toutes les étapes du processus.

 

Solution temporaire

Le processus de recherches impliquant la réparation ou le remplacement de la toiture de votre demeure historique peut prendre des mois, surtout s’il vous faut obtenir l’approbation d’une instance historique. Toutefois, si votre demeure subit des infiltrations ou d’autres problèmes, vous devrez immédiatement effectuer des réparations temporaires sur le toit afin de protéger le reste de la demeure.

couple looking at damaged roof

Vous devrez avertir votre couvreur de bien faire attention à la façon dont il réparera votre toit. Vous ne voulez pas qu’il enlève quoi que ce soit dont vous pourriez avoir besoin plus tard, comme une couche d’une vieille toiture en dessous de la toiture actuelle. Vous ne voulez pas non plus que ce qu’il installe nuise au toit environnant. 

Ne tentez pas de réparer temporairement vous-même le toit de votre demeure historique. Il est judicieux de trouver un couvreur compétent en restauration, et qui saura comment protéger le mieux possible le toit existant.

 

Découvrez l’historique de votre demeure

Les projets de restauration impliquent toujours de rechercher l’histoire de la demeure et ce n’est pas différent en ce qui concerne la restauration d’un toit. Il se peut que le toit en place ne soit pas le toit d’origine, mais il se peut qu’il le soit aussi. Tout document que vous possédez concernant le passé de votre demeure peut vous aider à déterminer le type de toit d’origine, ou lequel toit votre demeure avait au moment de sa construction.

 

1. Examinez les documents

Jetez un coup d’œil sur les bons de commande et les reçus, les photographies, les journaux, les agendas, les plans originaux, les inspections d’assurance, les articles de journaux, notamment. Les photographies révèlent souvent, non seulement les matériaux et la couleur du toit, mais aussi les détails qu’il avait autrefois.

historic documents on home's roof

Par exemple, les toits de métal peuvent avoir été estampés, les bardeaux de fente peuvent avoir été taillés à des angles inhabituels, et les bardeaux peuvent avoir été posés différemment que les bardeaux modernes. Il est important de noter tous les détails que vous pouvez trouver. Un maître couvreur peut être en mesure de vous aider à comprendre certaines photographies ou certains autres documents que vous avez trouvés.

 

2. Faites des copies

Assurez-vous de documenter et de faire des copies de toute information que vous trouvez. Vous pourrez ainsi fournir des preuves à votre bureau de conservation de demeures historiques ou toute autre instance gouvernementale concernant les changements devant être apportés et leur authenticité. Qui plus est, la prochaine fois que vous devrez faire réparer ou remplacer votre toit, vous pourrez mieux orienter votre couvreur.

 

3. Vérifiez les preuves matérielles

Votre couvreur peut aussi être à même de trouver le type de toit d’origine de votre demeure selon les preuves matérielles. Les vieux matériaux peuvent encore être en dessous du toit actuel. Il se peut qu’il y ait encore des signes d’un système de toiture antérieur, comme des clous, des bouts de métal qui restent dans le grenier. Il est judicieux aussi de tenter de trouver un couvreur qui possède des connaissances en histoire de la toiture et de l’expérience en restauration, et qui vous aide à comprendre les indices que vous avez trouvés.

 

4. Consultez les organismes historiques

Notez qu’il se peut que vous deviez faire face à plusieurs restrictions sur le type de changements que vous pouvez apporter à la toiture d’une demeure historique. Vous pourriez aussi être restreint par des codes de bâtiment, quoique le code de bâtiment dans certaines régions fasse des exceptions pour les demeures historiques ou celles qui sont situées dans des quartiers historiques désignés.

Même si vous devez utiliser des matériaux traditionnels pour la surface de votre toit, vous aurez probablement la permission d’installer une sous-couche pour toiture en dessous desdits matériaux pour mieux les protéger des intempéries, étant donné que la sous-couche n’est habituellement pas visible et ne compromet pas l’apparence du toit.

 

Types de toits historiques

Si vous ne pouvez pas découvrir le type de toit d’origine de votre demeure historique, vous pouvez quand même vous en faire une idée à partir du style et de la période de construction.

Période  Emplacement Style Caractéristiques architecturales Matériau probablement utilisé
Pré révolution Amérique du Sud et de l’Ouest, influence espagnole Style colonial espagnol Simple pour les maisons, élaboré et baroque pour les églises, etc.  Tuile en terre cuite 
Pré révolution aux États-Unis et au Canada colonial Est des États-Unis et du Canada, influence britannique et européenne Style colonial Nouvelle-Angleterre, colonial hollandais et français, etc. Toitures à forte pente, pignons

Bardeau de bois ou de fente
Pré révolution aux États-Unis et plus tard au Canada États-Unis et Canada  Style géorgien Paire de cheminées, toits à pignons ou en croupe Bardeau de bois
18e et 19e siècles États-Unis Style fédéral Toit à pignons ou en croupe simple avec balustrade Bardeau de bois ou ardoise
19e siècle Ontario Style rustique ontarien  Maison carrée simple Bardeau de bois
19e siècle Canada Style château, style vieille gare gothique  Toit à pente raide, tourelles et éléments arrondis Décor de métal et de fer
19e siècle Propagé depuis la Nouvelle-Angleterre Style bardeaux Simple, lourd, toit à pignons ou en croupe Bardeau de bois
19e siècle Tous les États-Unis et tout le Canada Style italianisant Toit en croupe avec avant-toit et ornementation Tuile en terre cuite
19e siècle Tous les États-Unis Style néoclassique Toit en pignons, embellissement Bardeau de métal ou de bois
19e siècle Tous les États-Unis et tout le Canada Style néogothique Toit à pente raide, multiples pignons Ardoise 
19e siècle Est des États-Unis, tout le Canada   Reine Anne Tourelles, balcons, fenêtres en baie, très ornementale  Bardeau de bois ou ardoise, colorés
19e siècle Est des États-Unis et Canada  Style Second Empire Toit en mansarde Ardoise, ornementation en fer
19e et 20e siècles Toute l’Amérique du Nord Style renaissance colonial, y compris hollandais et géorgien Selon une influence européenne particulière Bardeau de bois ou bardeau d’asphalte
19e et 20e siècles Nouvelle-Angleterre Style bardeaux Asymétrique, toit en comble mansardé, tours Bardeau de bois de style simple
20e siècle Ouest des États-Unis Style artisanal Toit à pente faible, grand toit avec débords de chevron Bardeau de bois, bardeau d’asphalte
20e siècle Tous les États-Unis et tout le Canada Style bungalow Toit simple à pente faible Bardeau de bois ou bardeau d’asphalte
20e siècle Canada, particulièrement la côte Ouest   Style néo-Tudor Toit à pente raide, multiples pignons Ardoise 

 

Si votre demeure historique fait partie d’un style architectural dont le toit était un élément important de par son style, comme le style victorien ou géorgien, il est fortement recommandé que vous recherchiez la collaboration d’historiens et d’artisans dans votre région afin de découvrir les types de détails ayant pu être inclus.

 

Matériaux de toiture historiques

Matériau Période Détails
Bardeau de bois/ bardeau de fente Toutes Le type de bois dépendait de la région; il pouvait être traité ou teint.
Tuile en terre cuite À partir du 17e siècle La tuile en terre cuite était utilisée principalement dans les régions où l’influence espagnole était forte ou où les incendies étaient nombreux.
Ardoise À partir du 18e siècle L’utilisation de l’ardoise comme toiture était rare, mais présente.
Toiture métallique Rare avant le 19e siècle Selon la période, il existait plusieurs styles et matériaux. L’utilisation de toiture métallique a prévalu plus tôt au Canada qu’aux États-Unis.
Bardeau 20e siècle Le bardeau d’asphalte le plus ancien ressemblait à notre bardeau moderne à 3 pattes.

 

1. Bardeau de bois et de fente

Le bardeau de bois était le matériau de toiture le plus courant au début de l’époque coloniale jusqu’au 19e siècle. Les matériaux, les techniques de fabrication et les techniques d’installation du bardeau de bois ont grandement varié au cours de cette période. Si votre demeure avait des bardeaux de bois, vous aurez besoin de beaucoup plus d’information pour en faire la réplique.

Pour débuter, vous devez décider lequel bois choisir. Quel type de bois était disponible dans votre région à l’époque où votre demeure a été construite? Le nord-est des États-Unis et le Canada utilisaient généralement le chêne et le pin. Le chêne blanc, en particulier, était considéré comme option durable et on l’utilisait beaucoup dans le nord-est. Le sud préférait les bardeaux de fente de cyprès et de chêne à base arrondie de style espagnol.

wood shakes on historic home's roof

Lorsque l’Ouest américain et canadien a été colonisé, le cèdre rouge de l’Ouest a été utilisé pour la toiture. Au fur et à mesure de l’étalement du territoire grâce au chemin de fer, le cèdre rouge est devenu le matériau de toiture le plus répandu aux États-Unis à cause de sa résistance à la pourriture. À peu près à la même époque, les fabricants ont commencé à scier les deux côtés des bardeaux pour qu’ils présentent une face lisse, avec une fente. La région où vous demeurez peut avoir eu sa préférence. Par exemple, le cèdre jaune était populaire en Alaska tandis que le pin à sucre l’était en Californie.

Ces bardeaux de fente pouvaient aussi avoir été protégés par une couche d’huile de lin ou de peinture. Dans un grand nombre de régions, les bardeaux de bois teints ont été introduits après 1840. Les teintes et les types d’enduit variaient selon qu’ils étaient disponibles et économiques.

Le bardeau de bois a perdu de sa popularité dans les années 1900 alors que le bardeau d’asphalte s’est avéré plus durable et moins dispendieux. Les demeures rurales continuaient cependant d’utiliser le bardeau de bois, étant donné que les chances d’incendie y étaient moins préoccupantes.

De plus, au cours des décennies 1950 et 1960, plusieurs régions ont retrouvé le goût de l’allure du bardeau de fente qui complétait bien le style artisanal et autres styles architecturaux.

 

2. Tuile en terre cuite

La toiture de tuile en terre cuite a été utilisée principalement au cours de la période coloniale, plus particulièrement dans les endroits où l’influence espagnole dominait. Même les Hollandais au Nord l’utilisaient. La tuile arrondie était la plus courante, y compris la tuile espagnole en « S » et la tuile « Mission » convexe. La tuile en terre cuite était rarement utilisée dans le Nord-Est et lorsqu’elle l’était, elle était plutôt plate, selon les influences culturelles anglaise et française de la région.

clay tile roof on historic home

La tuile en terre cuite a perdu rapidement de sa popularité lorsque le bardeau de bois a fait son apparition. Cependant, la tuile en terre cuite a connu une certaine popularité au milieu du 19e siècle grâce à d’anciens styles revenus à la mode, particulièrement le style italianisant et le style romanesque à la manière de l’architecte Richardson, qui favorisaient les formes arrondies ou plates. Les maisons de style Arts and Crafts utilisaient aussi la tuile en terre cuite.

Reproduire la forme et la couleur de la vieille tuile en terre cuite est tout un défi. Si votre demeure historique arborait la tuile en terre cuite, il vous faudra probablement examiner les matériaux alternatifs que nous avons énumérés plus loin.

 

3. Ardoise

L’ardoise était un matériau de toiture rarement utilisé sur les maisons. On la retrouve à l’époque de l’Amérique coloniale avant la révolution. Au tout début, elle était importée de Wales; puis elle été extraite des carrières en Amérique à compter de 1785. La dimension d’une tuile en terre cuite était d’environ 10 pouces sur 6 pouces avec une épaisseur d’un quart de pouce. Votre société historique locale peut fort bien avoir plus d’information sur la dimension et la qualité de l’ardoise que le premier propriétaire de votre demeure avait choisie.

slate tiles on castle roof

Bien que la tuile d’ardoise ait été très rare dans les premiers temps, elle s’est répandue grâce au développement du chemin de fer qui a facilité le transport de ce matériau lourd. Toutefois, le bardeau de bois a toujours été plus populaire que l’ardoise sur la maison type, car le coût du bois était beaucoup plus abordable. Si le propriétaire était préoccupé par les incendies et qu’il avait préféré l’ardoise, il aurait probablement choisi la tuile en terre cuite plus économique.

Au 19e siècle, les Américains ont eu accès à la tuile d’ardoise de couleur, notamment pourpre, bleu-gris, verte et rouge. Au début du 20e siècle, la tuile d’ardoise a connu un regain d’intérêt, surtout sur les églises, les bâtiments gouvernementaux et les demeures de gens riches.

 

4. Toiture de métal

Le métal est un matériau de toiture très ancien. Bien que coûteuse, la toiture de métal se retrouve au Canada et aux États-Unis. À l’époque, seuls le plomb et le cuivre convenaient comme matériau de toiture. Aux États-Unis, un nombre très limité, voire inexistant, de demeures pouvait arborer une toiture de métal jusqu’après la guerre de Sécession.

metal roof on historic home

Cependant, au Canada, la toiture de tôle, particulièrement du fer terne ou un alliage de tôle et de plomb, était populaire plus tôt, dès le début du 18e siècle. On voyait aussi des toitures métalliques à joints debout avec de larges nervures là où les panneaux se joignaient. Ces joints debout ou nervures pouvaient être surélevés d’un à deux pouces, selon la qualité du matériau et la méthode de fabrication.

Le cuivre était aussi largement utilisé en Amérique du Nord, bien qu’il ait été un matériau très coûteux, comme il l’est encore aujourd’hui. On l’utilisait plus couramment sur les églises et les bâtiments gouvernementaux que sur les grandes maisons.

Les toitures de métal n’étaient pas toutes fabriquées en de larges feuilles. Dans les années 1870, les bardeaux de métal, parfois estampés avec des motifs comme des chevrons, sont apparus sur le marché aux États-Unis et étaient principalement utilisés sur les toits à pignons.

La toiture de métal a perdu beaucoup de sa popularité dans les années 1920, alors que l’utilisation du bardeau d’asphalte a commencé à se répandre.

 

5. Bardeau d’asphalte

Le bardeau d’asphalte a fait son apparition aux États-Unis en 1901, mais n’est devenu populaire qu’au cours des années 1920.

asphalt shingles on historic multi-colored homes

Les tout premiers bardeaux ne sont plus fabriqués. Toutefois, ils ressemblaient beaucoup au bardeau à 3 pattes moderne; ce type de bardeaux pourrait donc être une solution de rechange si votre demeure historique arborait les anciens bardeaux.

 

Solutions de rechange pour les matériaux de toiture de demeures historiques 

Dans le monde de la restauration de demeures historiques, l’utilisation de matériaux de toiture de remplacement est de plus en plus populaire. Bien que certaines sociétés historiques déconseillent encore fortement d’utiliser des matériaux de remplacement, d’autres les permettent dans le but de protéger le reste de la structure. Les matériaux de toiture modernes offrent une meilleure performance, ce qui est essentiel pour protéger la structure originale du bâtiment et toute matière ou tout objet précieux qu’il contient. 

Les matériaux de rechange risquent aussi d’être plus rentables tout en conférant le même style, la même couleur et la même texture que le matériau d’origine. De plus, des voix s’élèvent pour que les autorités de conservation permettent l’utilisation des matériaux de remplacement afin d’encourager les gens à acheter des demeures historiques. Un plus grand nombre de propriétaires pourraient décider d’entretenir une demeure historique si les coûts et les tracas étaient réduits.

 

Matériaux de remplacement que l’on peut utiliser à la place de matériaux historiques

Matériau historique Matériau de rempla-cement moderne Détails
Bardeau de bois/de fente Bardeau d’asphalte «Designer», bardeau de fente de bois traité Le bardeau de fente de bois traité est disponible sur le marché. Cependant, il peut tellement varier au niveau du matériau et du style qu’il n’en vaut pas la peine. Le bardeau d’asphalte simulant le bardeau de fente offre la même texture et la même couleur, mais sans le bois.
Tuile en terre cuite Tuile de béton,
tuile de céramique
La terre cuite résiste mal aux intempéries. Le béton moderne, lui, est plus résistant et plus léger. Certains fabricants font des tuiles de béton ou de céramique spécifiquement pour les projets de restauration de demeures historiques.
Ardoise Bardeau d’asphalte «Designer» L’ardoise coûte cher et est lourde, ce qui peut constituer un problème pour une demeure historique dont la structure n’est plus aussi solide qu’elle l’était initialement. Le bardeau d’asphalte simulant l’ardoise offre la même texture et les mêmes couleurs.
Toit de métal Bardeau à 3 pattes ou toiture de métal moderne Certains couvreurs installent encore les toits de métal, notamment ceux à joints debout.
L’acier plaqué cuivre est également disponible comme matériau substitut au cuivre, et est moins coûteux. Toutefois, le bardeau de métal est beaucoup plus rare. Le bardeau à 3 pattes plat offre la même texture et les mêmes couleurs que le bardeau de métal.  
Bardeau de toiture historique Bardeau d’asphalte moderne La plupart des bardeaux historiques ressemblaient aux bardeaux à 3 pattes modernes.

Assurez-vous de vérifier auprès des autorités pertinentes, particulièrement auprès du bureau de conservation historique de votre région, avant d’opter pour un matériau de remplacement.

 

Amorcer la restauration du toit d’une demeure historique

La restauration du toit d’une demeure historique n’est pas tâche facile. Le simple fait de choisir le matériau de toiture qui convient n’est que le début du projet. Pour redonner à un toit complet ses lettres de noblesse, vous devrez trouver des couvreurs compétents en la matière, des experts en restauration et peut-être même un historien. Ultimement, vous verrez vos efforts récompensés, car un toit constitue le joyau d’un grand nombre de demeures historiques. Qui plus est, vous dormirez tranquille en sachant que les biens précieux à l’intérieur sont protégés.

Location set to view all.

IKO manufactures products for specific areas in North America.
To ensure we feature the products available in your area, please select your country and state/province.
or
AVIS: Les produits illustrés ne sont pas tous disponibles dans votre région.