Fenêtres de toit

Une fenêtre de toit peut faire des merveilles dans presque n’importe quelle pièce, mais il faut choisir le modèle qui répond à vos besoins. Souhaitez-vous simplement illuminer la pièce ou rehausser le plafond et créer un effet architectural? Vous voulez peut-être faire augmenter la valeur de votre maison avant de la mettre en vente?

Au premier abord, la variété des fenêtres de toit sur le marché peut être déroutante. On en trouve de différents types et styles, qui s’installent de différentes manières. De plus, il existe de nombreux types de verre, de revêtements, de protecteurs et de stores. Ce guide vous fera découvrir les différentes options qui s’offrent à vous, ainsi que les avantages et inconvénients de chacune.

Avantages et inconvénients des fenêtres de toit

En général, une fenêtre de toit présente de nombreux avantages. Elle peut donner un effet de grandeur à une petite pièce, faire entrer de la lumière dans un endroit sombre et ventiler une pièce humide. Elle peut même ajouter du caractère à l’architecture et au style de votre maison.

Cependant, les fenêtres de toit causent parfois bien des maux de tête aux propriétaires. Un modèle bon marché peut laisser passer les rayons UV qui dégradent les meubles et le plancher, ou peut créer des reflets éblouissants. Aussi, toutes les fenêtres de toit causent une certaine perte de chaleur, puisqu’elles percent le toit. En fait, elles laissent s’échapper plus d’air conditionné qu’une fenêtre du même format. Et même bien installée, une fenêtre de toit peut produire de la condensation ou causer une fuite. Mais il existe des solutions à ces problèmes, notamment choisir une fenêtre de toit qui convient à votre maison et l’installer correctement.

Les trois types de fenêtres de toit

La première chose à déterminer est le type de produit que vous voulez. Les modèles fixes et ventilés sont plutôt similaires, mais les conduits de lumière offrent une tout autre expérience.

Fenêtres de toit fixes

Il s’agit de puits de lumière qui ne s’ouvrent pas. Ce type de fenêtre fournit de la lumière et une vue sur le ciel ou le paysage. On les installe généralement sur des plafonds hauts, difficiles à atteindre. Puisqu’elles ne s’ouvrent pas, les fenêtres de toit fixes ne peuvent pas servir à réguler l’humidité d’une pièce.

Fenêtres de toit ventilées

Celles-ci ressemblent aux fenêtres de toit fixes, à la différence qu’on peut les ouvrir manuellement ou par commande électronique. Il s’agit d’un bon choix pour des pièces où la condensation ou la ventilation sont à surveiller. Par exemple, elles peuvent contribuer à réguler le taux d’humidité dans la salle de bain ou la cuisine. Les fenêtres de toit ventilées peuvent même servir d’issue de secours si elles sont facilement accessibles et respectent les codes du bâtiment. Par contre, elles sont généralement plus chères que les modèles fixes.

Conduits de lumière

Les conduits ou tunnels de lumière ne sont pas des fenêtres de toit ordinaires. Ils sont faits d’un long tube qui capte la lumière du jour et la reflète jusque dans la maison. Les conduits de lumière conviennent donc à de petits espaces comme une salle de bain, un corridor ou un placard. Ils sont relativement faciles à installer, car leur conduit peut passer entre les obstacles situés sur le toit ou dans le grenier (câbles ou conduits de ventilation).

Ils peuvent être dotés de gradateurs qui permettent de contrôler la quantité de lumière reflétée. Certains modèles s’accompagnent d’un ventilateur pour réguler le taux d’humidité, ou encore d’un filtre qui bloque les rayons UV. Les conduits de lumière sont un bon choix pour des pièces où l’intimité est essentielle. Par contre, ils n’offrent pas de vue sur l’extérieur, contrairement aux autres fenêtres de toit.

Pose encastrée ou sur costière

Ces deux méthodes de pose peuvent paraître anodines, mais ont un impact important sur l’apparence finale de la fenêtre de toit. En gros, la différence entre les deux méthodes est que la pose encastrée se fait à fleur de platelage, tandis que la costière permet une installation surélevée.

Pose encastrée

Le châssis d’une fenêtre de toit encastrée est intégré dans la surface du toit. Il consiste en une extrusion d’aluminium ou d’acier galvanisé, intégrée au toit par un couvreur. En effet, seul un professionnel expérimenté peut réaliser ce type de pose sans que la fenêtre nuise à la performance du toit.

Pose sur costière

La pose d’une fenêtre de toit sur un châssis surélevé est une excellente façon de prévenir les fuites. Pour une ouverture de même dimension, ce type de pose permet d’installer une fenêtre avec un vitrage plus grand. La pose sur costière permet donc de laisser entrer plus de lumière, mais elle coûte plus cher. Le coffre en menuiserie appelé costière peut être construit sur place ou fourni par le fabricant de la fenêtre. La costière doit toujours être à double paroi isolée, pour une meilleure rétention de la chaleur dans la maison.

L’association américaine des entrepreneurs en couverture NRCA (National Roofing Contractors Association*) recommande que la costière soit suffisamment haute pour installer un solin vertical de 10 cm (4 po) de chaque côté. Pour une fenêtre de toit installée sur un toit à faible pente, la costière devrait être encore plus haute, pour accommoder un solin de 20 cm (8 po). Si la costière fournie par le fabricant n’est pas assez haute, le couvreur effectuant la pose devra la surélever.

Les parois de la costière peuvent avoir différentes formes. Des parois droites focalisent la lumière directement sous la fenêtre et peuvent mettre en valeur un élément spécifique de la pièce. Par exemple, la fenêtre de toit ci-dessous met en valeur la baignoire.

Des parois évasées permettent de diffuser la lumière dans tout l’espace. Quant aux parois inclinées, elles servent à capter la lumière à un moment précis de la journée et permettent d’orienter la fenêtre selon un angle différent de celui du toit. Par exemple, la fenêtre de toit peut être orientée vers le bas du côté ouest de la maison, pour mieux laisser entrer la lumière du soir.

Styles de fenêtres de toit

Les différents styles sont fonction de la forme et de la position du vitrage. On distingue les fenêtres planes et bombées. Les fenêtres planes suivent la pente du toit, à moins d’être montées sur une costière. Elles ne modifient pratiquement pas l’apparence extérieure de la maison. Elles fournissent aussi plus de lumière que les modèles bombés.

Au contraire, les fenêtres de toit bombées excèdent toujours la surface du toit et sont en général plus chères, car elles requièrent une plus grande quantité de verre. Ce type de fenêtre peut constituer un élément architectural saisissant, mais mal choisi, il peut aussi dénaturer le style de votre maison ou détonner dans le voisinage.

Lorsque vous choisissez un style de fenêtre de toit, tenez compte de vos goûts, mais aussi de l’apparence générale de votre maison.

  • Fenêtre de toit plane : vitrage droit qui suit la pente du toit. Une pose encastrée permet de ne pas modifier la silhouette du toit.
  • Fenêtre de toit ronde : l’ouverture visible de l’intérieur est ronde, mais la vitre est plane. Ce type de fenêtre peut être encastré ou posé sur une costière. La forme ronde est inhabituelle et peut produire un bel effet.
  • Fenêtre en dôme : le vitrage bombé dépasse du toit. L’ouverture telle que vue de l’intérieur est généralement rectangulaire, mais peut aussi être ronde. Le dôme est habituellement fait d’acrylique (plexiglass), une matière plastique résistante à la grêle lorsque bombée. Le principal avantage de ce type de fenêtre est son coût abordable. Les fenêtres en dôme conviennent également aux systèmes de toits plats.
  • Verrière faîtière : il s’agit d’une fenêtre à double versant, chevauchant le faîte du toit. Ce type de fenêtre est presque toujours réalisé en pose encastrée, pour une apparence unique. Son principal avantage est que de l’intérieur, l’effet est celui d’une fenêtre bombée alors que de l’extérieur, la silhouette du toit est préservée.
  • Fenêtre de toit polygonale : tout type de fenêtre plane dont la forme est un polygone : octogone, hexagone, triangle ou autre. Ce type de fenêtre peut donner des résultats épatants.
  • Fenêtre de toit pyramidale : fenêtre bombée classique, formée d’une base rectangulaire ou carrée surmontée de triangles assemblés en pyramide. La jonction des pans de verre forme des arêtes. Ce type de fenêtre est attrayant au point de vue architectural, mais fournit généralement moins de lumière qu’une fenêtre de toit ordinaire de même taille.
    On trouve aussi des modèles à base rectangulaire dont le sommet est plat ou forme un faîte. Vus de l’intérieur, ces derniers sont très semblables aux modèles à sommet pointu, mais l’effet est différent. Il s’agit de trouver la forme qui convient à votre maison.
  • Lanterneau et verrière de toit : auparavant, on installait des lanterneaux sur les toits pour laisser entrer la lumière. Il s’agissait de petites tourelles carrées percées de fenêtres sur les côtés et couronnées d’un toit.

De nos jours, leur toit peut être fait de verre pour une apparence unique et beaucoup de lumière. Ce type de construction convient le mieux aux maisons de style patrimonial.

  • Verrière polygonale : verrière bombée, dont la base a une forme octogonale, hexagonale ou autre.
  • Verrière semi-cylindrique : verrière bombée qui, au lieu de se terminer par un sommet ou une arête, est faite de verre courbé. Les bouts de la verrière sont un vitrage en demi-lune, qui donne à ensemble la forme d’un baril. Il existe également des verrières en quart de cylindre.
  • Toutes sortes de verrières et de fenêtres de toit peuvent être jumelées côte à côte ou placées en rangée, sans section de toit entre chacune. Bien sûr, on peut aussi aligner plusieurs fenêtres de toit suffisamment espacées pour laisser place aux chevrons.On peut également en juxtaposer plusieurs, en grappe.

Types de vitrages

Le choix du type de verre qui constitue votre fenêtre de toit en déterminera la durabilité. Les vitrages ont différentes propriétés et subissent différents traitements, notamment pour bloquer les rayons UV, augmenter leur pouvoir isolant ou leur performance générale. Nous verrons ces caractéristiques en détail après un bref survol des types de verre.

  1. Plexiglass : ce matériau n’est pas une sorte de verre à proprement parler, mais plutôt de l’acrylique parfois appelé « plexi ». C’est un matériau robuste et léger, attrayant pour son faible coût, mais qui a tout de même certains désavantages. L’acrylique peut être égratigné par la grêle ou d’autres débris. Il laisse aussi passer plus de rayons UV que le verre, ce qui cause la décoloration des meubles et des planchers. Ces mêmes rayons dégradent aussi le plexi lui-même, qui peut finir par se fendiller. Avec le temps, le plexi peut jaunir et déformer la vue que vous donne votre fenêtre de toit.
  2. Verre trempé : ce type de verre résiste aux égratignures et a reçu un traitement thermique qui le rend très résistant. Lorsqu’il se casse, il éclate en milliers de petits grains à peu près inoffensifs comparés aux éclats coupants d’autres types de verre. De plus, le verre trempé fournit une meilleure isolation sonore que le plexiglass.
  3. Verre feuilleté : il s’agit de deux couches de verre trempé entre lesquelles est insérée une mince pellicule de butyral polyvinylique ou d’acétate de vinyle-éthylène. Ainsi, si la vitre se brise, les grains de verre trempé restent collés à la pellicule, ce qui réduit les risques de débris de verre dans la maison. Les fenêtres de toit de qualité supérieure sont faites de verre feuilleté, mais sont également les plus chères.

Peu importe le matériau, les vitrages peuvent être à simple, double ou triple épaisseur. Dans certains cas, ils renferment même un gaz isolant.

Propriétés du vitrage

  • Gaz isolant : il est possible d’injecter un gaz inerte entre deux couches de verre, pour une meilleure isolation. Le krypton et l’argon sont les gaz les plus utilisés à cette fin. L’argon est un meilleur isolant, mais il est plus cher que le krypton. Le xénon est aussi utilisé, le plus souvent pour des applications commerciales. La résistance thermique d’une fenêtre (la valeur R) indique son pouvoir isolant. Plus elle est élevée, meilleure est la performance de la fenêtre.
  • Revêtement à faible émissivité : appliqué au vitrage, ce revêtement améliore l’efficacité énergétique de la fenêtre, sans l’obscurcir comme le font certains revêtements teintés. Le coefficient k d’une fenêtre de toit indique sa capacité à transmettre la chaleur. Cette mesure est utile pour comparer l’efficacité énergétique de différents modèles de fenêtre. Un faible coefficient k est souhaitable, car il indique que moins de chaleur pénètre par la fenêtre.
  • Revêtement teinté : différents revêtements peuvent atténuer l’intensité de la lumière traversant la fenêtre, dans les pièces où l’éblouissement est un problème. L’offre varie d’un fabricant à l’autre, mais plus le verre est foncé, moins il laisse passer de lumière. Le coefficient d’atténuation indique la quantité de lumière que laisse entrer une fenêtre de toit. Plus il est faible, plus l’effet d’ombre est important.

D’autres types de revêtements peuvent aussi être offerts, notamment pour réduire le bruit, la condensation ou le passage des rayons UV. Un fabricant peut combiner plusieurs types de revêtements. Souvent, les rayons UV sont une préoccupation importante pour les propriétaires, car l’exposition prolongée à ces rayons décolore les meubles et les planchers. Le facteur de protection contre les rayons UV (le pourcentage de rayons UVA qui sont bloqués par le vitrage) est utile pour comparer différents revêtements.

Risques de dommages causés par la grêle

En dépit des avancées continuelles en matière de résistance aux chocs, la grêle continue d’être un souci important. En ce qui concerne la grêle, le plexiglass est le matériau le moins performant puisqu’il s’égratigne et se casse plus facilement que le verre. Le verre trempé et le verre feuilleté résistent bien à des précipitations de grêle faibles ou modérées, mais des grêlons exceptionnellement gros peuvent casser une fenêtre de toit. Si cela se produit, il n’y a pas d’autre choix que de la remplacer ou la réparer.

Mais la réparation d’une fenêtre de toit n’est pas forcément coûteuse. Certains fabricants offrent une garantie qui couvre les dommages causés par la grêle et votre assurance habitation peut fournir une protection supplémentaire.

Il existe aussi des dispositifs de protection s’installant à l’extérieur, qui protègent les fenêtres de toit contre la grêle. Par exemple, on peut protéger un puits de lumière en acrylique par un grillage, même si la vue s’en trouve affectée. Idéalement, on choisit un dispositif de protection du même fabricant que la fenêtre afin de ne pas nuire à l’application de la garantie.

Housses et grillages de protection

Les fenêtres de toit en acrylique peuvent être équipées d’un grillage extérieur qui les protège de la grêle et les rendent plus sécuritaires.

D’autres types de protecteurs servent plutôt à atténuer l’éblouissement ou bloquer les rayons UV. Il s’agit de housses textiles qui s’installent à l’extérieur, sur la fenêtre de toit. Ces housses conviennent aux propriétaires qui veulent une protection permanente, puisqu’il est nécessaire d’en confier l’installation et le retrait à un professionnel.

Si vous souhaitez une protection amovible, les stores sont la solution. On les installe à l’intérieur, comme ceux d’une fenêtre ordinaire, mais leur commande est motorisée plutôt que manuelle. À la différence des grillages et de la plupart des écrans pour fenêtre de toit, les stores offrent une intimité complète. Cependant, ils ne protègent pas du tout contre les dommages extérieurs.

Les fabricants de fenêtres de toit offrent des stores d’une grande variété de couleurs et de matériaux.

Condensation

Sur une fenêtre de toit, de la condensation peut se former entre les couches de verre ou à la surface de la vitre. Il s’agit de fines gouttelettes d’eau qui peuvent endommager certains éléments de votre maison. La condensation est causée ou aggravée par un excès d’humidité dans la maison. On peut donc y remédier en installant un déshumidificateur, en faisant circuler l’air au moyen d’un ventilateur ou simplement en ouvrant la fenêtre de toit.

Un vitrage de mauvaise qualité et un climat froid peuvent aussi causer de la condensation ou l’aggraver. Dans ce cas, la vitre est trop froide comparée à l’intérieur de la maison, ce qui fait que la vapeur d’eau contenue dans l’air de la pièce devient liquide au contact du verre froid. La seule solution est alors de remplacer votre fenêtre de toit par une autre dont la résistance thermique (valeur R) est plus élevée ou qui est munie d’une gouttière anti-condensation.

Si la condensation se forme entre deux couches de verre, cela indique que le vitrage n’est plus étanche. Certains propriétaires tentent de remédier à ce problème en appliquant un produit de calfeutrage, mais ce n’est pas la meilleure chose à faire. Si la réparation n’est pas effectuée correctement, l’eau accumulée par condensation peut s’infiltrer dans la structure du toit et causer d’autres dommages. Il est donc préférable de demander à un couvreur professionnel d’examiner la source du problème de condensation et de proposer une solution à long terme.

Problèmes d’étanchéité

Il arrive que ce qu’on croit être de la condensation soit en fait une fuite d’eau. Malheureusement, un spécialiste des fenêtres de toit ne comprend pas toujours les subtilités du fonctionnement d’un toit aussi bien qu’un couvreur certifié IKO. C’est pourquoi vous devriez toujours faire installer au moins le solin autour de votre fenêtre de toit, et idéalement la fenêtre elle-même, par un couvreur. Assurez-vous de bien choisir votre entrepreneur-couvreur.

Les fenêtres de toit font-elles augmenter la valeur d’une maison?

En général, les fenêtres de toit rehaussent la valeur d’une maison, mais la pertinence d’un tel investissement dépend de plusieurs facteurs. Si vous disposez d’un budget suffisant pour acheter une fenêtre de toit de bonne qualité et la faire installer par un professionnel, cet ajout deviendra un atout pour les acheteurs potentiels. À l’opposé, une fenêtre de toit présentant des problèmes au moment de la mise en vente devient un obstacle.

Selon la plateforme Consumer Affairs*, l’installation de fenêtres de toit est généralement moins chère que bien d’autres améliorations résidentielles comme l’ajout d’une terrasse ou le remplacement des comptoirs, des armoires ou du plancher de la cuisine. Il existe aussi différentes façons d’alléger le coût d’une fenêtre de toit.

Les propriétaires américains peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt fédéral pour certains modèles à énergie solaire. Ce crédit d’impôt a été prolongé jusqu’en 2021. Pour l’obtenir, il faut une confirmation du fabricant que votre fenêtre de toit est admissible au programme. Choisissez un modèle avec une composante fonctionnant à l’énergie solaire, comme un store ou un évent. Conservez votre reçu (et une copie de la garantie du fabricant) et joignez-le au formulaire 5695 de votre déclaration de revenus pour recevoir un crédit d’impôt de 30 %.

Une autre façon d’économiser est de choisir plusieurs fenêtres de toit plus petites, qui s’insèrent entre les chevrons et les pannes du toit, au lieu d’un plus grand format exigeant des modifications de la structure du toit. Les puits de lumière en forme de dôme sont peu coûteux et s’assemblent bien deux par deux. De multiples fenêtres de toit peuvent créer un magnifique effet de symétrie, comme dans l’exemple ci-dessous.

Cela dit, l’impact que peut avoir une fenêtre de toit sur la valeur de revente de votre maison dépend de son attrait esthétique et des goûts des acheteurs potentiels. Les verrières bombées sont plus audacieuses, mais aussi plus risquées que les fenêtres de toit planes. Le choix le plus sûr est le conduit de lumière, qui laisse entrer la lumière naturelle sans trop modifier la configuration de la pièce. Et tout le monde aime la lumière naturelle! Si vous ne parvenez pas à arrêter votre choix, consultez un agent immobilier qui vous renseignera sur les goûts des acheteurs de votre secteur.

Si vous planifiez faire installer une fenêtre sur votre toit, contactez un couvreur certifié IKO par l’entremise de notre localisateur d’entrepreneurs, pour vous assurer d’un travail bien fait.

*Anglais Seulement

Location set to view all.

IKO manufactures products for specific areas in North America.
To ensure we feature the products available in your area, please select your country and state/province.
or
AVIS: Les produits illustrés ne sont pas tous disponibles dans votre région.